Dark world

Venez découvrir un monde dangereux où pour survivre il faut avoir un maître ou serviteur et affrontez d'autres couples.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quatre renards, un loup et un ange [PV Akatsuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haku Shiro
Servus
avatar

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Seme/Uke: uke
Dominus/Servus de: Akatsuki Shinokage ^w^
Petit ami de: ....:$

MessageSujet: Quatre renards, un loup et un ange [PV Akatsuki]   Dim 1 Jan - 19:48

-Savais tu que ses fruits ne poussais que dans cette forêt? Demanda Haku en désignant du menton le fruit aussi gros que sa main, ovale et rouge qu'il tenait dans son poing.

La chair était d'un violet profond, presque noir, et son sucré acide ravissait le petit renard qui lécha ses doigts dont coulait le jus. Cela faisait déjà trois jouirs qu'ils étaient parti de l'auberge, demain, si le temps était plus clément, il arriverait à la tanière. Tout le temps qu'ils étaient parti, il avait fait très froid et ils avaient du fairfe de nombreuse halte poru se maintenir au chaud sous une épaisse couverture qu'on leur avait donné.

Haku désigna un arbre sur sa gauche.

-C'est ici que je dors, quand je passe par icic. Si on continue au nord de cet arbre, on arrivera à la tanière. Et à un second abri un peu plus protégé. J'y ai fait mon nid moi aussi.

Il croqua de nouveau le fruit, laissant le jus coulait le long de son cou pour se perdre dans le profond décolleté de son pull rouge en V. S'il se penchait suffisamment, on pouvait voir les deux boutons de rose qui ornait son torse, mais il ne semblait pas le remarquer. Il portait un pantalon en lin bleu moulant se cuisses et se fesses comme une seconde peau et des chaussures avec un léger talon de couleur noir. Il jeta un regard au ciel. Il était noir, sans étoile, ce qui était plutôt rare ici.

-On dort ici où on continue la route?

Au même moment, il entendit derrière lui du bruit qui se tut presque aussitôt. Il renifla l'air et ne sentant rien d'autre que l'humus de la forêt, haussa les épaules. Ce devait être un écureuil.

-Papa disait toujours que rien ne valait un bon lit moelleux avec des draps frais. Il ne supportait pas faire du camping, mais père adorait ça.... Même s'il ne pouvait pas le faire souvent.

Il rit doucement et Ivy apparut devant lui.

-Tu ne devrais pas manger tant de fruit, tu vas encore être malade, tu sais bien que tu ne digères pas ce fruit.

Ivy faisait exprès d'ignorer son frère. Il lui en voulait, il lui en voulait simplement parce qu'il ne le nourissait pas de viende fraîche. Les charcuteries n'étaient pas bon pour un renard, mais il semblait que l'aîné ne le savait pas. Haku lui offrit un grand sourire innocent et se précipita dans les bras de son frère, son fruit toujours dans la main.

-Tiens goûte Aki et dit à ce méchant gardien qu'il a tort! UN fruit aussi bon ne peux pas être si mauvais n'est ce pas?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akatsuki Shinokage
Dominus
avatar

Nombre de messages : 34
Localisation : Partout ou se trouvera le Trésor...
Date d'inscription : 21/11/2009

Feuille de personnage
Seme/Uke: Seme
Dominus/Servus de: Haku Shiroi
Petit ami de: Haku Shiroi

MessageSujet: Re: Quatre renards, un loup et un ange [PV Akatsuki]   Lun 2 Jan - 4:36

-Savais tu que ces fruits ne poussaient que dans cette forêt?

-Mh? Non, je l'ignorais...
répondit Aki perdu dans ses pensées. Ou plutôt dans la contemplation de son petit frère.

Haku ne se rendait pas compte. Mais il était tellement désirable parfois... Ses manières, même les plus innocentes incitaient à des pensées innavouables... comme lorsque sa petite langue longea la peau blanche et collante de jus de son bras...

-C'est ici que je dors quand je passe par ici.
Dit-il en montrant un arbre en particulier. Si on continue au nord de cet arbre, on arrivera à la tanière. Et à un second abri un peu plus protégé. J'y ai fait mon nid moi aussi.

Son nid... décidément, les idées du plus grand était ailleurs. Il imagina le petit cocon concocté par son amour, un lieux douiller qui sous l'appellation de ''nid'' lui laissa imaginer ce qu'ils pourraient bien y faire... Et voir le petit croquer à pleine dent dans le fruit juteux ne l'aida pas, pas quand le liquide traçait les chemins qu'il se languissait mentalement de ne pouvoir lui donner en caresses... Il devrait avoir honte de l'observer avec une telle incandescence, mais c'était tellement tentant de profiter de la vision de ses bouton rosées quand il se penchai devant lui sans se douter un instant de la vision qu'il offrait et des pensées qu'il faisait naitre...
Mais depuis qu'il avaient fait la route, ils n'avaient croisait personne. Et aucun de leurs gardiens n'avait voulu montré le bout de son nez. Bien qu'un peu inquiet et toujours perplexe sur l'accident des jours auparavant, il avait l'impression de vivre seul au monde avec son frère. Aucun regard pour porter un jugement sur leur amour, aucune présence pour détecter ses pensées dérivée... Enfin, du moins le pensait-il.

-On dort ici ou on continue la route?


-Et bien... si tu te sens continuer jusqu'à la tanière, allons-y. Mais si tu es fatigué, reposons nous. Nous n'aurons qu'à reprendre quand le ciel sera plus clair, en espérant que le temps ne se gâte pas.


-Papa disait toujours que rien ne valait un bon lit moelleux avec des draps frais. Il ne supportait pas faire du camping, mais père adorait ça... Même s'il ne pouvait pas le faire souvent.


Aki gloussa avec lui d'imaginer ses pères parles de camping. Mais ne tenant plus face à ses quelques pulsions, il se posta derrière Haku qu'il enlaça en fourrant le nez dans son cou. Il ouvrit la bouche et prépara sa voix la plus mielleuse...

-Tu ne devrais pas manger tant de fruit, tu vas encore être malade, tu sais bien que tu ne digères pas ce fruit.


Aki soupira intérieurement. Ivy... quoiqu'il était tout de même rassuré de le savoir de retour, mais pile au moment ou il allait demander à son frère une pose câline... D'autant qu'il sentait bien le ton de reproche dans sa voix. Visiblement, il lui en voulait encore, même s'il n'en comprenait pas la raison... enfin, il devina bien qu'il n'approuvait pas son manque de responsabilité, mais il se souvenait surtout du regard mauvais qu'il lui avait lancé avant de disparaître, sans daigner lui expliquer pour Eliorus. D'ailleurs, ce dernier ne s'était pas manifesté, toujours au repos en Akatsuki.

A sa remarque, le renard afficha un sourire angélique avant de sauter dans les bras de l'ainé et lui tendre le fruit.

-Tiens goute Aki et dit à ce méchant gardien qu'il a tort! Un fruit aussi bon ne peux pas être si mauvais, n'est-ce pas?


Le lumen haussa un sourcil face à l'impertinence du petit concernant son gardien. C'est qu'il était malin son renard...
Il jeta un œil à Ivy qu'il doutait ne pas valoriser son geste mais ne put se retenir de planter les dents dans la chair du fruit offert.

-Mmh... effectivement, c'est délicieux...
constata t-il en se léchant le coin de la bouche. Mais bien qu'il aurait souhaiter croquer encore en espérant séduire son frère comme lui même le faisait inconsciemment, il écouta sa raison. Mais Ivy dit juste. Méfie toi, tous les fruits ne sont pas des Ambroises, et a force de manger trop de sucre, tu vas finir par avoir d'horrible maux de ventre. Pire encore, ton jolie sourire pourrait bien être ravagé de caries! Exagéra t-il en grand frère taquin. Bien... posons nous ici tout compte fait. Le bois m'a l'air sec, nous allons pouvoir nous réchauffer autour d'un petit feu et faire cuire la viande. Proposa t-il. Ivy... est-ce que tu veux bien te charger du bois?...

Il ferma les yeux et se concentra pour vérifier si Eliorus était guérit de son mal. Une légère lueur envellopa Aki, mais elle disparut quand il rouvrit tristement les yeux. Non, il sentait juste sa lumière pulser lentement.

-Il se remet, mais je pense qu'il lui faut encore du temps pour vraiment être rétablis.

Sur ce il suivit Haku jusqu'à son arbre ou il étendit quelques couvertures ou passer la nuit pendant qu'il laissa Haku sortir le repas. Un lit moelleux avec des draps frais aimait son père. Il ne pouvait pas offrir ça à son frère vu la situation, mais il veilla à mettre assez de couvertures afin de rendre leur couche agréable. A vrai dire... si Ivy décidait de les laissait seuls, il voulait pouvoir câliner un peu son renard avant de dormir. Mais il ne voulait pas non plus le chasser, surtout pas alors qu'il avait décidé d'enfin se montrer et qu'il devait comprendre ce qui était arrivé à Eliorus.
Alors il profita que le gardien ce soit éloigner pour s'approcher d'Haku et le prendre par surprise. Il se jeta sur lui pour lui donner une grosse bise dans le cou en riant.

-Haku, tu... tu n'as pas envie de te réchauffer un peu? Le temps qu'Ivy revienne avec le bois et que je puisse faire un feu... Viens contre moi, mon corps est bien plus chaud que le tiens. Regarde, tes doigts son gelés!
Fit-il en les posant sur sa joue.

Sur ce, il l'embrassa en le faisant rouler sur le lit de fortune. Il se positionna au dessus du renard et s'enferma avec lui dans ses ailes. Pour évincer l'obscurité de leur coquille de plume, il souffla sur le bout de son indexe et comme par magie, une petite lumière y apparut. La bille lumineuse se mit a flotter à côté de leur visage, et pour lieux le voir, Aki dégagea les mèches du front du renard.

-Petit frère dis moi... tu ne m'as pas encore dit ce que tu avait fait durant toutes ces années. Je veux tout savoir de toi...
il se pencha pour embrasser son cou à l'odeur sucré du fruit. Où tu as logé... les gens que tu as rencontré... comment as tu put bien survivre lorsque tu était encore enfant?... je veux tout savoir...

Et il continua ses caresse dans l'espoir de le détendre et l'amener à parler sans réserve quand une présence se rappela à eux.

Il se sentit obliger d'ouvrir ses ailes après avoir plus ou moins rhabiller convenablement son frère.

-Heu... Ivy... merci pour le bois, c'est parfait. Je m'occupe immédiatement du feu...
bredouilla t-il les pommettes rouges comme un amant maladroit devrait se justifier auprès du père de son petit-ami.

En effet, la présence près de leurs lieux de repos était bien Ivy. Mais une autre, imperceptible et bien plus sournoise rodait aux alentour, guettant les trois vagabonds. Un œil gourmand guettait particulièrement le petit renard qui faisait l'objet de son attention... mais il n'était pas encore temps pour lui d'agir. Alors la présence se fondit dans la nuit en attendant sagement son heure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haku Shiro
Servus
avatar

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Seme/Uke: uke
Dominus/Servus de: Akatsuki Shinokage ^w^
Petit ami de: ....:$

MessageSujet: Re: Quatre renards, un loup et un ange [PV Akatsuki]   Lun 2 Jan - 17:50

Haku se régalait goulument de son fruit en donnant quelques précisions à son frère, qui se glissa derrière lui, sur le lieu où ils étaient quand Ivy apparut pour la première fois depuis le départ de l'auberge pour le gourmander a propos justement de sa gourmandise. Haku sourit à son gardien et se réfugia chez son frère avec espièglerie.

Ivy fronça ses sourcils étrangement charbonneux par rapport à ses cheveux dorés. Il savait très bien que Haku serait malade comme un chien après avoir mangé autant de ce fruit. D'habitude, il ne le laissait à peine mangé la moitié, après il avait des crampes d'estomac. Il savait aussi que ce n'était pas la faute du plus grand, comment aurait il pu savoir que son frère ne pouvait pas en manger trop quand il venait juste de se retrouver. Mais bien qu'en sachant tout ça il ne put s'empêcher d'en vouloir à Akatsuki, surtout que celui ci le nourrissait de charcuterie salé, pas vraiment l'idéal pour le jeune renard. D'abord parce que les renards ne mangeait que de la viande fraiche, ensuite parce que les charcuterie était grasse et faisait donc grossir et mettait à mal sa condition physique mais aussi parce que ce n'était pas lui qui l'avait préparé.

Ivy avait pris l'habitude de chasser avec son protégé presque tous les jours, ça faisait de l'exercice, mais depuis que Akatsuki était là, il n'avait rien fait d'autre que marcher ou dormir. Les effets s'en ferait bientôt ressentir sur le corps du jeune servus.

-Mmh... effectivement, c'est délicieux... Mais Ivy dit juste. Méfie toi, tous les fruits ne sont pas des Ambroises, et a force de manger trop de sucre, tu vas finir par avoir d'horrible maux de ventre. Pire encore, ton jolie sourire pourrait bien être ravagé de caries! Bien... posons nous ici tout compte fait. Le bois m'a l'air sec, nous allons pouvoir nous réchauffer autour d'un petit feu et faire cuire la viande. Ivy... est-ce que tu veux bien te charger du bois?...

Si on croyait qu'Ivy ne pourrait pas froncer encore plus les sourcils on se trompait. Il n'appréciait pas que celui ci lui donne des ordres, même s'ils étaient sous forme de question. Il n'était pas son gardien, et même si Haku était son servus, celui ci n'appartenait qu'à Haku. Il ne pouvait pas être considéré comme un servus. Ce à quoi il n'avait pas pensé lors du combat contre Kiba. Il aurait dû y penser. Il s'apprêta à rétorquer qu'il n'était pas un domestique mais plutôt un garde du corps quand celui ci parla d'Eliorus. Alors pour ne pas entendre ce qu'il avait à lui dire, il partit chercher du bois.

Haku avait assister au débat intérieur d'Ivy avec amusement, puis il se leva pour préparer un petit nid. Il était très doué d'ailleurs, tout renard devait savoir faire un nid, il en avait rencontré qui vivait à l'état sauvage, comme leur congénère à quatre pattes et avait donc appris de nouvelle manière d'en faire plus douillet. Il ne cracha pas sur l'aide de son frère bien sûr. Il savait que quand Ivy reviendrait, il ferait comme toujours un toit de feuille et de branche au dessus de leur tête pour les protéger du climat.

Il laissa échapper un petit couinement quand il sentit son frère l'attraper par derrière. Il sentit son souffle jouer sur sa nuque et poussa un petit soupir de contentement et se frotta contre le corps de son frère pour ressentir sa chaleur à travers ses vêtements

-Haku, tu... tu n'as pas envie de te réchauffer un peu? Le temps qu'Ivy revienne avec le bois et que je puisse faire un feu... Viens contre moi, mon corps est bien plus chaud que le tiens. Regarde, tes doigts son gelés!

IL acquiesça et se laissa allonger en regardant les ailes e répandre au dessus d'eux, il les caressa du bout des doigts.

-Petit frère dis moi... tu ne m'as pas encore dit ce que tu avait fait durant toutes ces années. Je veux tout savoir de toi... Où tu as logé... les gens que tu as rencontré... comment as tu put bien survivre lorsque tu était encore enfant?... je veux tout savoir...

-Quand tout a brûlé, commença le renard apaisé par les caresses de son frère, Ivy m'a aidé à m'échapper. Et il s'est occupé de moi, on a marché jusqu'au lieu saint. Ivy me donnait à manger et me laisser dormir contre lui la nuit... Je pleurais toujours parce que j'avais peur du noir et je sentais toujours la fumée.. Je me réveillais souvent la nuit en pleurant, je croyais que ca brûlait encore....Ivy m'a amené voir un prêtre du lieu saint, je suis resté pendant 4 ans. Quand le prêtre est mort je suis parti et j'ai voyagé...

Il s'arrêta en entendant Ivy revenir. Celui ci leur jeta à peine un regard et n'accorda pas la moindre attention aux princes. Il empila le tas de bois et s'éloigna pour laisser Akatsuki l'allumer tandis qu'il fouillait dans le sac après de la viande et quelques légume. Bien sûr, il n'y en avait pas. Il fallait s'y attendre. Il se releva, posa la viande à côté du feu et se dirigea vers un arbre où il s'amusa à faire pousser des tomates. Il n'y avait pas besoin de préparation et Haku pourrait les manger comme ça. Il releva la tête en entendant Haku s'éloignait en reniflant l'air.

-Qu'est ce qu'il y a?

-Rien... J'ai cru entendre quelque chose... Je pense que c'est un loup...

Le renard haussa ses fines épaules et rejoignit le gariden pour prendre les tomates et le laissa faire son abri au dessus du nid. Il s'assit à côté de son frère et lui tendit les tomates, avant d'imiter la voix grave de son gardien.

-Il faut manger des Légumeuuuuuuuuuuuuuuuh. (Puis il reprit une voix normale) IL faudra laisser le feu allumé, il doit y avoir des loups par ici et un renard fait parti de leur menu.

Il hocha la tête pour appuyer ses paroles et posa sa tête sur l'épaule de son frère. Puis il continua à manger son fruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akatsuki Shinokage
Dominus
avatar

Nombre de messages : 34
Localisation : Partout ou se trouvera le Trésor...
Date d'inscription : 21/11/2009

Feuille de personnage
Seme/Uke: Seme
Dominus/Servus de: Haku Shiroi
Petit ami de: Haku Shiroi

MessageSujet: Re: Quatre renards, un loup et un ange [PV Akatsuki]   Sam 4 Fév - 4:06

Ivy avait donc bel et bien quelque chose contre lui. Akatsuki en était certain à juger son attitude. Mais hors mis ses maladresses, il n'arrivait pas à en trouver la raison véritable. Et il le lui fit sentir d'avantage quand il eu la bêtise de lui demander de s'occuper d'aller chercher du bois. Un de ces regards mauvais lui fut rendu, pourtant, le lumen tentait de rester correct avec lui. Ce n'était pas tellement en tant que servus qu'en compagnon de voyage qu'il lui demandait de participer aux taches...
Il soupira intérieurement et vérifia l'état de son propre gardien. Si Eliorus accompagnait Ivy, peut-être serait-il moins morose. Et peut-être découvrirait-il enfin le pourquoi de l'histoire. Mais rien. Et quand il rouvrit les yeux, ce fut pour constater qu'à son évocation, l'autre avait préféré fuir.

Aki fronça les sourcils en observant le gardien disparaitre dans les branchages. Il ne pouvait que se perdre en suppositions, mais... serait-ce une forme de culpabilité qui hantait le maitre des végétaux?...
Mais comme une petite brise légère et chaleureuse, le petit rire du renard radoucit ses pensées. Il le suivit du regard quand il se posa près de leurs lieux de couche et qu'il commença à y installer les couvertures. Aki le regarda alors faire un moment, pensif. Haku savais fort convenablement s'occuper d'un nid. C'était pour ainsi dire, un parfait petit servus, dans le sens génital du terme. Comme un dominus devait être en mesure de protéger sa famille, remplir le couvert et offrir à son époux une ligné saine et vigoureuse, un servus se devait de savoir tenir le foyer, s'occuper de la couvé et offrir de l'amour aux siens. Oui, son jeune frère serait sans le moindre doute un excellent servus.

Et il ne pouvait pas nier qu'en un sens, c'est ce qui l'inquiétait... même un aveugle pouvait sentir les qualités du jeune prince, et il ne pouvait que craindre qu'un tel spécimens attire les autres dominus...

Il secoua la tête pour en chasser ces réflexions et alla l'aider. Tout en rêvant d'une vie où ils demeureraient tous deux sans aucun obstacle à leur amour et leur vies, dans une petite maison à l’abri dans les forets de Silva, avec pourquoi pas de beaux enfants...

Et voilà qu'à la pensée d'engendrer de magnifiques petits hybrides, l'idée de s'appliquer à les concevoir lui revint au corps... Alors quand le kitsune avait le dos tourné, il en profita pour lui proposer de se réchauffer et l'invita au creux de ses ailes.

Le délicat parcours de ses doigts sur ses plumes lui procurait de grisants frisson. Le couvant de ses yeux amoureux, il lui demanda de lui raconter son enfance loin de lui.

-Quand tout a brûlé, Ivy m'a aidé à m'échapper. Et il s'est occupé de moi, on a marché jusqu'au lieu saint.


-... Brulé?...


Une pression lui comprima le cœur, ou en tout cas cette part de lui même qu'il savait rattacher à un quelque chose qu'il devinait être un lieux. A moins que ce soit à ce souvenir lui même qu'il ne parvenait à retrouver. Alors il y avait eu des flammes... de la violence, des pertes... Non, il ne parvenait pas a se rappeler. Même ces flash habituels étaient absents. Choses naturellement plus aisé que d'en supporter les douleurs, mais en même temps preuve du grand vide qui l'habitait et perçait sa mémoire...

-Ivy me donnait à manger et me laisser dormir contre lui la nuit... Je pleurais toujours parce que j'avais peur du noir et je sentais toujours la fumée... Je me réveillais souvent la nuit en pleurant, je croyais que ça brûlait encore... Ivy m'a amené voir un prêtre du lieu saint, je suis resté pendant 4 ans. Quand le prêtre est mort je suis parti et j'ai voyagé...


Aki le caressait tendrement, la main d'abord aux intentions coquines qui s'était glissée sous son haut lui effleurait maintenant le ventre d'un rythme lent et régulier dans l'espoir de l'apaiser. Aki maudit les événements tragiques qui avaient conduit à leur séparation et s'en voulu presque en visualisant le petit renardeau encore tout jeune, traumatisé par l’incendie qu'il compris avoir anéantis leur vie, ou en tous cas en avoir était l'un des élément marquant. La vision de sa moitié effrayé et perdue, esseulé avec pour ultime présence celle de son gardien lui fendait le cœur. Il aurait du être là à ce moment. Pouvoir veiller sur lui, le rassurer quand il avait peur, sécher ses larmes, apaiser ses nuits de cauchemars...

Il était prêt à entendre la suite, à en apprendre plus aussi, avec toujours l'espoir de rattraper un peu de ce passé enfuis à travers ses paroles qu'une présence les amena à se découvrir de leur cocon. Aki rabaissa le pull de son frère qu'il défroissa avant d'ouvrir ses ailes et aller allumer le feu.
Ivy voulait donc toujours garder de la distance avec lui. Il se résolu à accepter cette indifférence et sortis un petit couteau de son sac pour tailler trois bâtons et y piquer des tranches de viandes qui commencèrent à bruni sur les flammes. Mais il observa tout de même intrigué le gardien usant de son don pour faire pousser d'un geste des fruits murs.

-Qu'est ce qu'il y a?


Aki reporta son attention vers le kitsune occupé par bien autre chose.

-Rien... J'ai cru entendre quelque chose... Je pense que c'est un loup...


Le lumen se redressa en scrutant les horizons et se faisant attentif. Il ne vit ni ne sentis la silhouette fondu dans les ombres de la forets qui masqua son odeur et s'éloigna furtivement. Haku revint s'installer à côté de lui alors qu'il baissa sa garde, non sans précaution mais persuader qu'il n'avait pas autant à craindre. Des tomates lui furent tendues accompagné d'un ''Il faut manger des Légumeuuuuuuuuuuuuuuuh'' qui le fit rire.

-IL faudra laisser le feu allumé, il doit y avoir des loups par ici et un renard fait parti de leur menu.


Le lumen passa une main autour de l'épaule du plus petit et lui promit en lui embrassant le front.

-Tu as raison. Mais ne t'en fais pas, je ne laisserais aucun loup ni aucune autre bête te dévorer mon cœur.


Il sourit de le voir si mignon, en train de manger son fruit tendrement calé contre son épaule, et décida de faire de même. Il mangea sa tomate en suçant le jus. Il adorait ça et le faisait depuis tout petit. A chaque fois qu'il pouvait manger le fruit en entier, il aspirait discrètement le liquide sucré et les petites graines molles avant de croquer dans la chair vidée.

-Au fait. Si tu es d’accord, une fois arrivé à la tanière, nous commencerons l'entrainement. Je ne veux pas te forcer à te battre, seulement je voudrais connaitre l'étendu de tes capacités, et surtout que toi même tu en prennes conscience. Tu as du potentiel en matière de combat, tu dois pouvoir l'exploiter avantageusement en cas de duel et pour ton propre bien.


C'est sans aucune prétention que le jeune homme se savait bon maitre, au moins assez bon pour le juger. Il avait été entrainé au combat, élevé comme une arme, il ne pouvait que reconnaitre des aptitudes salutaires au combat et être en mesure de l'entrainer comme il se doit. Puis il était en son devoir de dominus de le former à ce genre de chose.

-D'ailleurs, tu y est convié aussi Ivy. En tant que gardien de mon frère, il est normal que tu participe à ce genre de chose... enfin...


Comment s'adresser au gardien sans le vexer?... Ce n'était pas chose aisé que de s'adresser à lui. Pas quand on était la cause d'une rancune indéniable et qu'on était un tantinet maladroit comme Akatsuki. Il préféra changer de sujet.

-Au fait, j'ignorais qu'un gardien pouvait ainsi faire émerger de la nourriture. C'est époustouflant. Oh, je ne dis pas ça pour te flatter!
Lui assura t-il sans mauvaise fois. Mais ça me surprend. Il ne te suffit que d'avoir à porter de main de la terre fertile?

Il était véritablement curieux. Même s'il avait bien compris que le gardien ne le portait pas dans son cœur et que son comportement le décontenançait parfois, il voulait croire que leur relation devienne un jour plus complaisante. Il sortie les baguettes avec la viande grillée de sur le feu et en tendit au petit renard et une autre à Ivy.

-Tiens, et fait attention à ne pas te bruler c'est encore chaud. puis se tournant vers l'esprit. Est-ce que tu mange de la viande?


Il eu l'impression de paraitre ridicule et s'expliqua, ses yeux tendre et triste à la fois sur le morceau de viande.

-Eliorus peut manger, comme nous autres non gardiens. Il peut se délecter d'un fruit, sentir le gout et l'apprécier, même s'il ne le montre pas. Mais nos aliments ne lui sont en rien vital. La seule chose dont-il est vraiment besoin pour vivre et constitue sa véritable source d'énergie est la lumière.


Il déchira un morceau de sa chair cuite et la mangea silencieusement avant de se perdre dans ses pensées, ou plutôt une hésitation notable. il savait qu'il allait surement faire une bêtise et briser leur repas sans encombre, mais...
Il leva les yeux effilés aux glaces perçantes et les plongea dans ceux de son vis-à-vis.

-Ivy, dis moi ce qu'il c'est passé avec Eliorus.


Il laissa le silence planer, sans le dévier du regard. Un regard qui se plissa, endoloris par ce manque de réponse.

-Je t'en pris... tu es le seul à savoir et pouvoir en parler. Eliorus n'est toujours pas remis, je ne l'ai jamais vu dans cet état, pas même après nos plus rudes combat... j'ai besoin de comprendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haku Shiro
Servus
avatar

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Seme/Uke: uke
Dominus/Servus de: Akatsuki Shinokage ^w^
Petit ami de: ....:$

MessageSujet: Re: Quatre renards, un loup et un ange [PV Akatsuki]   Lun 13 Fév - 0:58

Douillettement allongé dans un cocon de plumes douces et chaudes, Haku se laissa aller et raconta ses souvenirs. Le parfum âcre de la chair calciné ne l'atteignit pas cette fois. Il était en sécurité dans les bras de son frère, dont il sentait les doigts le frôlaient dans une caresse insistantes et apaisantes à la fois.

IL ne put pas développé son départ du lieu saint car Ivy arriva à ce moment même, et sans un regard pour les princes, s'occupa de faire le dîner. Haku se redressa lentement et regarda autour de lui en reniflant l'air ambiant. Il était persuadé qu'il n'était pas seuls. Ce que lui confirma le léger parfum lupin. Il n'y accorda alors pas plus d'attention et attrapa les tomates pour les manger en partageant avec son frère.


-Tu as raison. Mais ne t'en fais pas, je ne laisserais aucun loup ni aucune autre bête te dévorer mon cœur.

Haku l'embrassa sur la joue avant de continuer à grignoter sans réel appétit sa tomate.

-Au fait. Si tu es d’accord, une fois arrivé à la tanière, nous commencerons l'entrainement. Je ne veux pas te forcer à te battre, seulement je voudrais connaitre l'étendu de tes capacités, et surtout que toi même tu en prennes conscience. Tu as du potentiel en matière de combat, tu dois pouvoir l'exploiter avantageusement en cas de duel et pour ton propre bien.

IL ne répondit pas tout de suite. S'entraîner était une bonne chose, mais il s'en voulait d'obliger son frère à le faire. Il ne s'était jamais rendu compte que, si un jour il retrouvait son frère, il lui ferait honte par sa faiblesse. Mais c'était bel et bien le cas, il lui faisait honte, il était même aller jusqu'à s'évanouir en plein combat, alors que on frère avait besoin de lui! Il allait de nouveau s'excuser quand son frère convia Ivy a leur entrainement.

D'ailleurs, tu y est convié aussi Ivy. En tant que gardien de mon frère, il est normal que tu participe à ce genre de chose... enfin...

Ivy se retourna d'un geste souplu pour toiser furieux le prince qu'il définissait comme prétentieux.

-Je n'ai pas besoin d'invitation! Mon boulot est de protéger Haku et c'est bien ce que je comptes faire, je lui appartiens mais pas à toi!

Haku écarquilla les yeux en regardant son gardien, jamais il ne l'avait vu aussi en colère, non en fait, il ne l'avait jamais vu en colère. Mais Aki continua son discours, ce qui apaisa un peu le gardien.

-Au fait, j'ignorais qu'un gardien pouvait ainsi faire émerger de la nourriture. C'est époustouflant. Oh, je ne dis pas ça pour te flatter! Mais ça me surprend. Il ne te suffit que d'avoir à porter de main de la terre fertile?
-Je suis une plante, j n'ai besoin que de terre fertile, répliqua-t-il d'un air suffisant. Je porte en moi chaque espèce de graine, je peux en quelques sorte les planter à ma convenance tant que mes pieds touche terre fertile.

Il haussa les épaules et alla se caler dans un coin, s'asseyant en tailleur au pied d'un arbre. Il aurait aimé baigné dans la lumière du soleil levant pour recharger ses batteries complètement, mais pour le moment, il devrait se contenter de passer en mode "fleur de nuit". IL ferma les yeux, essayant de récupérer le plus d'énergie tout en guettant les alentours et ne les rouvrit qu'en entendant Akatsuki approcher. Il regarda le pic de viande en haussant un sourcil.

-Est-ce que tu mange de la viande? Eliorus peut manger, comme nous autres non gardiens. Il peut se délecter d'un fruit, sentir le gout et l'apprécier, même s'il ne le montre pas. Mais nos aliments ne lui sont en rien vital. La seule chose dont-il est vraiment besoin pour vivre et constitue sa véritable source d'énergie est la lumière.
-Je... Pas de viande, des légumes oui, mais pas la viande.

Ivy se sentit comme un parfait hypocrite. Au fond, akatsuki n'avait rien fait pour le mettre en colère, mais Ivy l'avait mal pris qu'il s'occupe d'Haku, alors qu'il n'avait pas été là avant. C'était son rôle de s'occuper du petit renard, ça l'avait toujours été, mai maintenant que Aki était de retour, il devait...partager. Et il n’aimait pas. Oui, le gardien était jaloux.

-Ivy, dis moi ce qu'il c'est passé avec Eliorus. Je t'en pris... tu es le seul à savoir et pouvoir en parler. Eliorus n'est toujours pas remis, je ne l'ai jamais vu dans cet état, pas même après nos plus rudes combat... j'ai besoin de comprendre...

Ivy s'arrêta net dans son élan. Il cessa de bouger et même de respirer. Comme pour lui faire écho, Haku cessa aussi de bouger et tourna son regard améthyste vers son frère. Il savait que ça ne plaisait pas à Ivy, il le sentait vibrer sur le lien qui le rattachait à lui comme gardien. Enfin, Ivy se remit à parler et se tourna aussi au ralenti vers l frère ainé.

-J ne peux pas t'en parler, il fait ça pour toi c'est tout ce dont tu as besoin de savoir.

Il se leva d'un geste souple et s'éloigna dans la forêt sans jeter un regard en arrière. Haku le regarda, puis se tourna de nouveau vers son frère et grignota du bout des dents sa viande.

-Les petits renards son vraiment mignon, j'ai hâte que tu les voies. Leur ère va te cracher un peu dessus, elle ne te connait pas et elle protège ses enfants, il faut la comprendre. Je pense qu'on chassera peut être un peu pour lui offrir de la viande, elle t'acceptera peut être mieux comme ca.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akatsuki Shinokage
Dominus
avatar

Nombre de messages : 34
Localisation : Partout ou se trouvera le Trésor...
Date d'inscription : 21/11/2009

Feuille de personnage
Seme/Uke: Seme
Dominus/Servus de: Haku Shiroi
Petit ami de: Haku Shiroi

MessageSujet: Re: Quatre renards, un loup et un ange [PV Akatsuki]   Mar 14 Fév - 1:29

Akatsuki se rassasiait de la viande des erebus et des fruits d'Ivy, mais il ne se comblait pas autant que des petites affections de son frère, comme quand celui-ci lui rendit un baiser fraternel à sa promesse de le protéger contre loup et autres bêtes. Il lui rappela aussi son intention de l'entrainer et y convia son gardien. Et comme il s'y attendit...

-Je n'ai pas besoin d'invitation! Mon boulot est de protéger Haku et c'est bien ce que je comptes faire, je lui appartiens mais pas à toi!


Enfin... il ne pouvait pas nier avoir espérer un minimum de douceur dans son répondant. Mais manifestement, Ivy était incapable de s'adresser à lui autrement que sur un tel ton... L'entrainement promettait d'être plus compliqué qu'il ne l'imaginait.
Il essaya de se rattraper en lui parlant de sa capacité à faire murir les fruits. Un don fort utile dont-il restait émerveillé.

-Je suis une plante, je n'ai besoin que de terre fertile. Je porte en moi chaque espèce de graine, je peux en quelques sorte les planter à ma convenance tant que mes pieds touche terre fertile.


Une plante? Une sorte d'évidence le pris. Alors avec Eliorus... en fait, leurs éléments n'étaient pas seulement complémentaire. L'un était directement un fruit de la terre, et l'autre à sa manière, était un peu une incarnation du soleil...

Toujours aussi dédaigneux, l'esprit quitta le tour du feu pour se poser en retrait, contre un arbre où il pris une pose qui semblait propice à un certain repos, à moins que ça ne sois de la concentration. N'étant pas encore prêt à baisser les bras, le lumen l'approcha quand la viande fut enfin cuite afin de la lui proposer. Aucune raison qu'il ne mange pas avec eux, tant est qu'il mange bien les mêmes aliments qu'eux. Ce qu'il chercha a savoir en lui exposant que c'était bien le cas d'Eliorus.

-Je... Pas de viande, des légumes oui, mais pas la viande.


-Très bien...


Ça alors... Bien qu'il le cacha un peu de peur de le froisser d'avantage, il fut surpris par sa réponse. Non, pas sa réponse, mais plutôt son attitude... Il s'était attendu à une réplique cinglante, un regard répulsif, comme d'habitude. Mais le gardien lui avait plutôt parus troublé. Il se dit un instant que, peut-être il s'était surpris de son insistance à vouloir aller vers lui. Mais il jugea plus plausible que ce fut l'évocation de son gardien qui lui cause du mal...

Et même s'il se doutait que ça ne serait pas pour lui plaire, il ne put s'empêcher de lui demander à nouveau le pourquoi de son état. Il était désolé pour son cadet qui devrait voir son gardien s'énerver encore et quitter leurs repas, comme il s'y attendait. Mais la situation était inédite pour lui, et de fait très inquiétante. Alors savoir qu'Ivy y était mêlé, que peut-être même il connaissait le mal qui avait atteint son Eliorus... il ne pouvait pas rester ainsi dans l'ignorance sans réagir.

Son regard intense ne quitta pas le gardien. C'est comme si dès sa supplique ordonné, le temps avait suspendu son vol, il avait sentis son frère se figer en même temps que son protecteur et aurait juré entendre leur cœurs rater un battement.
Ivy se retourna alors lentement pour donner sa réponse.

-Je ne peux pas t'en parler, il fait ça pour toi c'est tout ce dont tu as besoin de savoir.

Ce fut au tour d'Aki de se raidir sous ces mots, ses yeux de glace instantanément rétrécis sous le trouble. Mais comme protesté, le gardien se tut et ne dévoila rien de plus que cet aveux, quittant définitivement leur foyer de fortune pour se perdre dans les bois.

Akatsuki resta sur place, les brochettes de viandes dans la main, à le regarder disparaitre.

-... Il fait ça pour moi...


Un murmure, juste ses lèvres qui articulèrent dans le vide ce bouleversement muet.

Alors c'était lui la cause de son triste état? Pourquoi... Pourquoi se battre pour lui comme il supposait qu'il l'avait fait? Contre qui ou quoi?... Pourquoi Eliorus demeurait-il éternellement muet? Non pas par la parole, mais par les sentiments... Aki et lui étaient connectés. Il ressentait les émotions de son gardien, même si elles lui parvenaient toujours faiblement. Sa hargne lors des combat, son inquiétude parfois à le savoir blessé ou en mauvaise posture, son fin contentement à gouter un fruit rouge... mais pourquoi n'arrivait-il pas à atteindre ses états d'âmes véritables hors mis cette impression constante de mélancolie? Pourquoi ne savaient-ils pas communiquer autrement que ses ordres et ses émotions de surface?...
Pourquoi ne comprenait-il pas le mal-être de celui qui était comme son frère d'âme, une partie de lui?...

... En quoi était-il responsable?...
Serait-ce dans ses souvenirs qu'il devait en chercher la réponse? Des souvenirs qui refusaient de lui revenir...

-Les petits renards son vraiment mignon, j'ai hâte que tu les voies. Leur mère va te cracher un peu dessus, elle ne te connait pas et elle protège ses enfants, il faut la comprendre. Je pense qu'on chassera peut être un peu pour lui offrir de la viande, elle t'acceptera peut être mieux comme ça.


-... Être accepté...
il émit un petit rire nerveux, presque ironique. Oui, j’aimerai tellement...

Ivy le détestait. Pour une raison qu'il avait peur d'imaginer, il refusait de lui expliquer pourquoi. Il avait l'impression d'être de trop, pas comme un cheveux sur la soupe, mais un élément indésirable qui n'avait sa place nulle part. Il n'était pas seulement le prince oublié ressurgit de l'ombre, mais la cause d'un mal qui affectait le vis-à-vis du gardien de la terre... Et était-il lui même forcé à ce silence ou devait-il comprendre son insistance à lui cacher son erreur comme une manière de le faire souffrir? Une sorte de... vengeance?...

-Petit frère... est-ce que j'ai fait quelque chose de mal?


Il n'avait pas bougé. Seuls ses poings tremblaient, nerveusement resserrés sur les baguettes de bois, et sa voix neutre, étrangement calme avait émanée de son visage au regard plongé dans l'ombre de ses mèches. Si sa faute datait du passé... il voulait la comprendre.

Mais il revint à lui en prenant conscience de l'inquiétude qu'il était en train de causer à son kitsune. Et lire la tristesse dans ses grands yeux bleu était bien la dernière chose qu'il souhaitait.
Alors de son visage sombre se réveillèrent bien vide ses yeux effilés aux azures animées et un petit sourire qui se voulu naturel et tendre. Comme si rien ne s'était passé...

-Tu as raison, dès que nous serons réveillés, nous partirons à la recherche de gibier. Ce sera parfait pour te mettre en condition pour ton entrainement, et ça me donnera l'occasion de te voir à l’œuvre. Puis je suis sur que les jeunes renards et leur mère serons ravis.


Et il accompagna ses dires d'une caresse rassurante derrière sa tête avant de la glisser dans son dos pour gentiment le ramener prêt du feu.

-Fini de manger, tu vas avoir besoin de force pour demain. Moi je vais me coucher. rejoins moi dès que tu auras terminé.


Il remis entre ses mains les deux brochettes non entamées et attira son visage d'une main derrière la nuque pour lui offrir son baiser du soir. Un doux et appuyé petit baiser qu'il lâcha en lui lançant un clin d’œil avant de lui tourner le dos. Une manière un peu stupide d'espérer lui faire oublier ce qu'il venait de se passer.

Aki s'arrêta devant leur nid pour ôter son haut et les quelques bijoux dont-il agrémentait souvent ses tenues. Il n'était pas du genre à craindre le froid de la nuit et dormait toujours torse nu, même à la belle étoile. De dos au feu et son frère, il découvrit ses reins puis le reste de son échine dont la fine musculature était agréablement modelée par la lumière orangée des flammes et roulait sous les mouvements de ses bras. Il retira également quelques un de ses ceintures et chainettes qui entouraient ses poignets et son cou pour ne garder que ses bracelet de caoutchouc pour dormir.
Il se glissa enfin dans l’abri, une couverture remonté jusque sous son bras, et s'installa de manière à pouvoir apercevoir son frère par l'ouverture du rideau de feuille confectionné par Ivy.

Il l'observa un moment, sa frêle silhouette canine se dessinant en contre-jour du feu, finissant de manger seul, du moins en avait-il l'air. Il avait perdu l'appétit et préféré se cacher que d'oser dévoiler malgré lui ses sombres émotions et lui causer du soucis. Être la source du chagrin de son petit cœur, il ne le supporterait pas.
Maintenant qu'il était seul, il se recroquevilla un peu sur lui même, entourant son torse de ses bras en enfouissant le nez dans la couverture et se recouvrant de ses ailes.

S'il n'y avait pas Haku, il serait définitivement seul à l'heure qu'il est. Il venait de quitter sa famille d'adoption qui désormais était contre eux, son gardien était inconscient, et Ivy l'avait en horreur. Si seulement il pouvait se souvenir... Si seulement il pouvait joindre son gardien, si seulement il pouvait comprendre ses erreurs!!!

Ce vide qui l'habitait depuis aussi loin que ces souvenirs remontaient lui était douloureux en ces moment. Aucun repère, aucune attache... pas même sa mémoire...

Doucement il retira une aile de son visage au regard fatigué mais téméraire. Non. Il ne devait pas se laisser aller. Parce que malgré ce néant effrayant qui le rongeait, une lumière persistait. Son étoile dans la nuit, un éclat immaculé au cœur d'un océan noir... Une lueur fragile qu'il devait protéger à tout prix. Son Haku... son si précieux trésor, son indispensable moitié...

Akatsuki fini par se retourner au cas où son frère le rejoindrait, ses ailes à demi-ouvertes pour ne pas avoir l'air replié sur lui. Il soupira un grand coup et ferma les yeux en l'attendant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quatre renards, un loup et un ange [PV Akatsuki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quatre renards, un loup et un ange [PV Akatsuki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ? Le loup est un agneau.
» Ange gardien
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» Poussière d'ange.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark world :: Erebe :: Forêt-
Sauter vers:  

Partenaires

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com