Dark world

Venez découvrir un monde dangereux où pour survivre il faut avoir un maître ou serviteur et affrontez d'autres couples.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fuites et découverte de Trésors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akatsuki Shinokage
Dominus
avatar

Nombre de messages : 34
Localisation : Partout ou se trouvera le Trésor...
Date d'inscription : 21/11/2009

Feuille de personnage
Seme/Uke: Seme
Dominus/Servus de: Haku Shiroi
Petit ami de: Haku Shiroi

MessageSujet: Fuites et découverte de Trésors   Sam 20 Aoû - 5:38

-Enfin la zone libre...

Les rayons de soleil faisait vaciller les petites lueurs qui habitaient le regard bleuté d'Akatsuki à la vision de la ville qui s'étendait sous ses pieds et ceux de son frère. Au débouché de la montagne qui séparait la région de celle dont-il venait, le vent soufflait doucement, faisant vaciller ses mèches blanches au reflets dorées par l'astre du jour.
Tout vêtu de noir avec son long manteau à la capuche bordée de plumes de jais, ses boots en cuir, son pantalon assez étroit, son débardeurs anthracite et quelques bijoux cuirassés, il repositionna sur son nez les lunettes de soleil qu'il portait parfois. Ça lui donnait un style mais lui permettait, d'une certaine mesure, de rester incognito. Il avait sa grande sacoche remplie d'argent, son matériel pour nettoyer son arme, des restes de vivres et des vêtements que leur avaient offert les erebus.

Cela faisait quelques temps qu'ils avaient quittés l'auberge et la famille qui avait été témoins de leurs retrouvailles et de la séparation d'Akatsuki et sa bande. Ils avaient erré un moment dans Erebe, dormant à la belle étoiles ou logeant dans quelques villages avant d'arriver ici. La Zone Libre.
N'ayant nulle part où aller, l'erebus, compatissant, leur avait conseillé de se rendre dans cette région. Ils pourraient y êtres en sécurité parmi les différentes races qui y vivent et y passe. C'est aussi ici qu'ils pourraient se rapprocher du lieux de leur naissance... leurs chez eux.

Le lumen avait une certaine émotion à pénétrer dans cette région. C'était le pays de son enfance, cette enfance oubliée... Il espérait pouvoir y trouver des bribes de sa mémoire, pouvoir la déceler, peut-être... Il fallait y croire.

Ils se mirent en route vers la ville. Akatsuki jeta un coup d'oeil bienveillant à son frère pour être sur qu'il aille bien puis regard droit devant, les yeux rivés sur leur destination et ses méditations.
A la Zone libre, ils pourraient se fondre plus facilement parmi la diversité des habitants, et s'il arrivaient jusqu'au Lieux Saints, il serait garantis de tout danger. Tant que leurs noms ne se faisaient pas connaitre comme ceux des Trésors et que des portraits d'eux ne venaient à circuler, ils ne devraient pas avoir encore trop de mal à passer inaperçu. Il n'était même pas sur que les dominus aient encore conscience de la forme véritable du Trésor... néanmoins, il fallait rester prudents maintenant que certains en avait eut confirmation.

-Il ne faudra révéler notre identités à personne petit frère. Tu ne pensais pas à mal le jour ou tu as avouer notre origine à mes anciens compagnons, et je ne t'en veux pas pour cela.
Le gratifia t-il d'un sourire en lui caressant la tête. Mais désormais, il nous faut garder ça secret. Essayons aussi d'éviter d'attirer l'attention. Je vais essayé de nous trouver un abris pour la nuit, un auberge si possible. Ça nous changera des nuits dehors, et je crois qu'une bonne douche nous fera du bien! Il nous reste assez d'argent pour une chambre...

Akatsuki voulait pouvoir offrir à Haku quelque chose de mieux que ce qu'ils avaient eu jusqu'alors. Il devait prendre soin de lui. A ses cotés, il prenait de plus en plus conscience que sa vie avait été dictée par leurs règles désordonnées de sa bande, leur malhonnêteté de bandit, leurs instincts bestiaux de tueurs... Maintenant, il était libre de mener sa vie selon ses idéaux, ses principes... ses envies.

Ils traversèrent quelques quartiers et rues à l'architecture de plus en plus riche, croisant quelques Anticus mais d'autres races également... peu à peu ils arrivaient vers l'un des points les plus aggloméré de la ville à en croire les signes de vie qui croissaient à mesure de leurs avancée.
Akatsuki détaillait les lieux. Ça avait l'air d'une ville animé, riche, et plutôt paisible... du moins pour l'instant ou en apparence. Dans un monde sans roi, sans plus personne pour faire régner l'ordre, la tranquillité ne pouvait être qu'illusoire. Il passa un bras sur l'épaule d'Haku. Mieux valait rester sur ses gardes...

-Haku... est-ce que nous avons vécu ici?... avons nous visité la ville étant enfant? Est-ce qu'on nous laissait descendre y descendre?...


Il pris garde à ne pas parler en présence de monde sur leur route. Il était difficile de le remarquer derrière ses lunettes, mais une lueur nostalgique luisait dans ses yeux. Une nostalgie avéré, ou simplement du à l'émotion de se rapprocher de ses racines, il ne savait pas... Mais ça lui faisait drôle de se dire qu'il avait retrouvé la terre de leurs ancêtres...

Ils marchèrent et discutèrent jusqu'à noter de l'agitation. Aki leva les yeux intrigué pour noter un brouhaha à quelques rues de là... ne sachant trop pourquoi, il se laissa guidé et agrippa la main de son frère pour l'emmener avec lui. Il se mit à courir jusqu'au bruit pour arrivée face à une grande place où se déroulait un marché.

Une peuplade de dominus et servus faisait leurs achats, discutaient entre ou tentaient de négocier avec les vendeurs. Il y en avait de toute race, de toute nature... Les tissues bigarrés se mêlaient aux couleurs des fruits et légumes, les odeurs de poiscaille à celle de viande cuite, les disputent aux éclats de rire...

-Je crois que nous somme arrivé dans l'un des centre d'activité de la ville. Ici nous pourrons trouver ce qu'il nous faut.


En effet, la place était bordée de boutiques et ateliers e tout genre, et tout au bout trônait l'entrée du centre commercial où il pourrait trouver de quoi se ravitailler sur place et faire le plein en provisions et autres nécessités.

Quelque chose attira son attention. C'était plein de couleurs et une délicieuse odeur de sucre et de caramel en émanait. Une carriole ambulante vendait des sucreries en tout genre. Il resta un instant à détailler la chose qu'un doux sentiment le prit. Du sucre... comme les cheveux de son frère, comme la douceur qui lui était caractéristique... Haku devait adoré les confiseries comme n'importe quelle peluche, n'est ce pas? Il sourit en le couvant d'un tendre regard qui transparut derrière ses verres teintés et farfouilla dans son sac à la recherche d'un petit porte monnaie. Il saisit la main du renard pour l'y apposé à l'intérieur. C'était un porte monnaie mauve avec quelques perles et un ruban violet noué en nœud papillon. Quelques rougeurs teintèrent ses joues.

-J'aurais peut-être du te demander ce que tu préférais... j'espère que ce modèle n'est pas trop niais pour toi! Mais je voulais que tu puisse ranger ta propre part d'argent quelque part. Je veux que tu puisse en profiter comme bon te semble.


Il l'avait acheté quelques jours plus tôt dans un des villages par lequel ils étaient passé. Le voyant dans la vitrine, il avait immédiatement pensé à son cadet et l'idée qu'il puisse avoir de quoi combler ses désirs. Aussi avait t-il rapidement été le lui acheter en secret, attendant le moment d'être retourné dans une zone d'habitation pour lui en faire cadeau.
Il voulait, d'une certaine manière, rattraper ces longues années perdues où il aurait put gâter son frère de présents. Le seul argent qu'il avait été les restes du butins de sa bande qu'il n'avait pas laissé aux erebus, et qui s'épuisait lentement. Il savait que tôt ou tard, il lui faudrait en regagner, de manière plus ou moins légale. Mais il ne voulait pas s'encombrer d'économie futile à son goût. Il voulait au contraire profiter de l'instant présent, au moins pour ça. Pouvoir faire sourire son frère.

-Va, il y a un marchand de bonbon là bas. Prend ce que tu veux, fait toi plaisir.
Lui fit-il en remplissant le porte monnaie de quelques pièces. Pendant ce temps je vais voir où nous pourrons trouver un hôtel. J'en ai pour une minute.

Il le laissa seul en lui adressant un petit signe de main et se dirigea vers un servus qui passait le balais devant sa boutique. A l'arrivée d'Akatsuki, il releva la tête.

-Bonjour jeune homme! Que puis-je pour vous? Désirez vous gouter mes élixirs à base de plantes? J'ai reçu il y a peu un excellent remède au miel contre la toux...


-Non, non, excusez moi, je ne suis pas venu pour ça... Nous venons d'arriver dans les environs mon frère et moi, nous sommes à la recherche d'un endroit où passer la nuit...


-Mmh, une auberge? Un hôtel peut-être si monsieur peut se le permettre!

-Qu'importe... du moment que nous pouvons dormir couvert cette nuit...

-Bien. Vous trouverez un petit hôtel à trois rues d'ici, un peu chérots, mais très confortable. Sinon diverses auberges sillonnent les environs, vous y trouverait peut-être votre bonheur. Ah! Il y en a une pas très loin, vous ne pourrait pas la manquer, c'est une petite bâtisse en bois avec...

Un cri alerta soudain les deux hommes et les passants des environs. Un petit cri qu'Akatsuki reconnaitrait entre mille.

-Haku!!!


Le renardeau était à terre dans un petit banc de poussière, deux ombres sournoises fuyant sa trajectoire.
Il se précipita immédiatement vers lui pour l'aider à se relever.

-Petit frère, est-ce que ça va?


Mais à peine eut-il été sur qu'il n'avait rien de cassé que son regard de glace darda en direction des deux fuyards. Il ne permettrait à quiconque de s'en prendre impunément à son frère.

-Eliorus!!!


Il leva son bras, et sous le regards des promeneurs témoins de toute la scène, une fine lumière émana du lumen pour filer sur la route des voleurs et se matérialiser un peu plus loin.
L'invocation avait fonctionné et l'être de lumière répondu à son appel. Le gardien avait eu le temps de se remettre de cet incident trouble duquel il était revenu inconscient. Il avait déjà répondu à Aki depuis, se matérialisant sous ses ordres, arborant cette même apparence que le lumen lui avait toujours connu. Aveugle, muet, impassible. Même si malgré son stoïcisme naturel il n'avait encore jamais été aussi distant avec son maitre... Mais il avait au moins retrouvé toute son énergie, cette lumière vitale et essentielle à l'esprit qu'il était.

-Tu n'as rien de cassé, tu peux te relever? Viens avec moi!


Il se redressèrent et s'engagèrent dans la ruelle. Elle était un peu sombre, mais de la lumière lui signala qu'ils approchaient du gardien et des chenapans. En effet, deux neko étaient bloqués par Eliorus qui se tenait droit sur leurs passages, lévitant légèrement à quelques centimètres du sol, les extrémités de ses volants semblant flotter autour de lui et élargissant son barrage. Ils se trouvaient à présent cernés de tout côté. Ils étaient pris au piège.

Akatsuki ralentis en arrivant. Il retira ses lunettes, saisit son arme et pris garde à ce qu'Haku reste en retrait, au moins derrière lui. Il pointa les neko de son révolver. Même s'il comptait plus les intimider que les blesser, son regard brillait d'une froideur mortelle.

-Vous venez de voler quelque chose qui lui appartiens, et vous êtes permis de vous attaquer à lui.
Déclara t-il en désignant le kitsune. Je ne laisserais personne s'en prendre à mon frère...

Un ton glacial à l'intention des deux captifs. Devinant une rébellion, Eliorus s'illumina plus vivement et croisa les bras pour stopper une attaque alors qu'Akatsuki se lança immédiatement devant Haku et tira, visant juste de sorte que la balle effleure le visage du neko. Mais dans sa trajectoire se trouva le nœud d'un baluchon qu'il transportait et qui s'ouvrit en laissant son contenu s'étaler au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Migaru (Aï) Maximilyus
Servus - CoAdmin
avatar

Nombre de messages : 99
Age : 26
Localisation : Caché dans un arbre, en train de faire la sieste...
Date d'inscription : 13/08/2008

Feuille de personnage
Seme/Uke: Uke
Dominus/Servus de: Servus de Kyuki Nijihi
Petit ami de: Kyuki Nijihi

MessageSujet: Re: Fuites et découverte de Trésors   Sam 20 Aoû - 5:49

Des êtres de toutes races grouillaient ci et là, panier en main et argent à la ceinture ou dans le sac. Des odeurs de fruits mûrs, de poisson et de viande émanaient des étals à travers desquels rires et discussions filtraient en masse. C'était jour de marché dans la zone libre. Et il était aisée pour deux petits neko de se faufiler au travers de la foule ambiante en passant inaperçu...

Un silvus un peu rustre gardait ses fruits, généreusement exposées aux regard des clients venu faire leurs courses. Parmi les oranges et baies à la fraicheur douteuses, des pommes un peu pâles et apparemment peu juteuses... Le bougre grognait de la concurrence de l'un des siens dont les fruits, à la croissance sans nul doute favorisé par ses pouvoirs, attiraient bien plus la clientèle.

-Mais mes fruits à moi, ils sont naturels au moins!
Pesta t-il dans sa barbe. Il leva soudain un sourcil sévère sur le mouvement furtif qu'il venait d'intercepter.

Sortant de nulle part à travers les promeneurs, une main venait de se stopper sous l'œil perçant qui l'avait découverte. Elle resta en suspens au dessus d'une des pommes, tout comme le regard qui la fixait en attente d'une réaction. Sans la quitter, le silvus saisit doucement un bâton, alors elle sursauta et se ravisa lentement pour disparaitre derrière un gros servus, comme un asticot prudents qui aurait sortie le nez de son trou un peu trop tôt.

-Gromph! Je veux bien que mes fruits n'aient pas beaucoup de succès, mais ça n'est pas une raison pour les laisser à des gredins! Qu'ils aillent voler ailleurs, j'ai assez de mes soucis comme ça!


A peine plus loin, Migaru grogna, agacé.

-Grrr... soit ils ont l'habitude et sont sacrements méfiants ici, soit c'est moi qui suis rouillé! Aaah... j'ai trop faim...


Et un gargouillement sonore accompagna sa plainte.

-Et toi Kuroi, tu as réussi à dénicher quelque chose?
Demanda t-il en le rejoignant alors qu'un peu plus tôt il opérait seul. Il y a un boucher okami là bas dont j'ai bien failli chiper de la saucisse si un loup ne l'accompagnait pas et ne m'avait pas sentit arrivé, et j'aurais bien put me servir dans le panier d'un gros servus s'il ne le tenait pas aussi fermement... J'ai l'impression qu'ils sont avisés ici...

Il laissa son regard couler sur les gens qui les entouraient, occupés à leurs achats et bavardages.

-La zone libre... lieux d'origine des Anticus, mais là où se réunissent aussi diverses races... les marchants doivent avoir l'habitude des différences de nature, de pouvoir et de classe. Ils doivent avoir à faire à toute sorte de bandits dans notre genre. C'est désespérant...
pleurnicha t-il, guidé par les lamentations bruyantes de son estomac.

Passa alors un dominus dont une bourse pleine était accrochée à la ceinture. La queue de Migaru se mit à balancer.

-Néanmoins si voler de la nourriture nous est difficile, on peut toujours se rattraper sur l'argent...
songea t-il aussi intéressant. Un sourire malicieux lui naquit et il lança un regard à Kuroi avant de s'échapper. Regarde ça Kuroi!

Il gambada jusqu'au dit dominus qui observait des drapés étalés sur un portant. Lui resta à proximité, faisant mine de chercher quelqu'un du regard, les mains innocemment jointes dans le dos et la queue fouettant gentiment l'air. Puis doucement il se rapprocha de lui jusqu'à le bousculer, tressautant à son contact et son brusque revirement sur lui.

-P... pardon...
se courba t-il humblement les oreilles basses et la queue entre les jambes. Le dominus le considéra d'un air hautain face à sa maladresse et siffla entre ses dents avant de tourner les talons. Dès qu'il eu le dos tourné, Migaru se redressa, un fier sourire étalé sur sa figure et revint vers Kuroi auquel il tendit la bourse.

-Tadam! Aller, viens et ouvre vite qu'on compte notre butin!

Ils filèrent jusqu'au abord d'une ruelle où ils seraient tranquilles sans être trop à l'écart du marché où ils pouvaient guetter leurs victimes, et ils ouvrirent le petit sac dont-il laissèrent les pièces s'étaler au sol pour compter. Mais Migaru resta blasé.

-Quoiii?!!... J'y crois pas, tout n'est que de la petite monnaie...


Qu'elle honte. Ils s'étaient bien fait avoir!

-Quel radin... aucune considérations pour les voleurs comme nous!...
Il soupira et se refis plus sérieux. Qu'est ce qu'on va bien pouvoir faire de tout ça... il y a tout juste de quoi s'acheter une bouteille de lait... déclara t-il après les comptes. Ils n'avaient pas le choix, ils leurs fallait chercher encore s'il voulaient manger à leurs faim.

Puis Migaru considéra le baluchon de Kuroi. Celui qu'il transportait depuis leurs viré dans la supposée maison du Dominator, visitée quelques temps auparavant.

-Si seulement on pouvait vendre ces babioles à des enfants contre quelques sous ou un repas...
Le pauvre se sentait presque s'écrouler le long de la ruelle et se laisser dépérir comme un chat sans énergie. Mais il repensa à cette solution de dernier recours dont tout servus un tans soit peu gâté par la nature pouvait usé et que Kuroi avait connu dès son plus jeune age, cette manière trop avilissante selon lui de quémander de l'argent contre de bons plaisirs... Il retrouva de sa verve et se redressa.

-Non, hors de question qu'on se laisse aller! Quand je pense à toute cette nourriture et cet argents qu'on à sous le nez... il doit forcément y avoir quelqu'un de moins suspicieux à dépouiller!


Sur ce il, se leva et s'adossa au mur pour observer les gens. Un vieil Anticus qui faisait son marché avec un ondin... de faible constitution, mais dont l'age avancé devait témoigner la sagesse et la méfiance. L'ondin lui était jeune et bien portant, et donc plein d'énergie. Plus loin, un robuste pyro... ah non! Ils ne pourrait jamais voler quoi que ce soit à un mastodonte pareil!... Un groupe d'enfant passa en riant... il ne pouvait tout de même pas aller racketter des gamins... il avait faim mais n'était tout de même pas dénué de principes.
Puis son regard tomba, un peu plus loin et en retrait de la foule, sur l'arrivée de deux individus. Un jeune homme, sans doute la vingtaine, pas très costaux même si on lui devinait une fine musculature. Et à ses côtés, un petit kitsune, peut-être le même age, mais de toute évidence moins fort. Ils les regarda discuter ensemble et le plus grand donner de l'argent au plus petit après avoir repéré le marchant ambulant à quelques mètres d'eux. Sans doute un gentil dominus qui voulait récompensé son esclave en lui permettant un achat personnel. Migaru observa le couple un petit moment avant d'interpeler son ami.

-Je vais te dévoiler deux-trois trucs sur ma technique en matière de vol Kuroi.
Fit-il un peu sournois, en ne lâchant pas le renard des yeux. Vois tu, je m'adapte aux situations, au lieu et aux gens qui m'entourent. Lorsque la foule est dense, alors j'agis en douceur. Si je n'use pas de comédie comme précédemment, je me fait invisible, je me fond dans la foule et profite des bousculades pour laisser ma main se frayer un chemin furtif jusqu'à l'objet convoité et continue ma route. Je ne suis qu'une petite brise. Se venta t-il. En revanche, lorsque je repère une cible esseulé, alors je procède différemment. D'abord, j'analyse, mais vite! Si elle retourne vers d'autres ou me repère, c'est fichu! C'est un point nécessaire pour éviter les mauvaises surprises, les apparences sont bien trop souvent trompeuses et il est difficiles parfois de cerner la nature et les capacités de la personne que l'on vise. Tu vois le petit kitsune la bas? C'est un servus, à n'en pas douter. Il est frêle, petit... et bien qu'il pourrait bien cacher son jeu, je devine aisément que son manque d'assurance n'a rien d'une feinte! C'est une proie facile. Son maitre en revanche à un quelque chose dont-il vaut mieux être prudent... De prime abord, je dirais qu'il s'agit d'un lumen, ou d'un anticus, mais j'avoue ne pas en être certain, c'est peut-être aussi un morphe. Je déteste les morphes, se sont ls plus fourbe avec leurs manie de changer leurs apparence, mais quoi qu'il en soit, quelque chose me dis qu'il vaut mieux s'en méfier... Lui, il est de toute évidence plus fort. Mais là, comme tu peux le voir, il est occupé ailleurs, et son servus qui s'éloigne, sans défense. Alors, c'est une occasion à ne pas laisser passer! Fit-il, le regard intensément fixé sur le kitsune et sa queue balançant doucement. Comme je le disais donc, quand la cible est esseulée, c'est différents. Là, tout est question de rapidité! Je m'élance, cours le plus vite possible, saisit mon butin, et continu sans m'arrêter! Le temps de comprendre et réagir, je serais sans doute assez loin, même pour éviter leurs attaques!

Son sourire grandit. Le renard était enfin isolé.

-Kuroi, tu me suis?

Sur ces mots, Migaru s'élança vers le kitsune à toute vitesse. Il lui fonça dessus, ses yeux de chat ancrés sur lui. Arrivé à son niveau, il saisit le porte monnaie mais sentant comme une résistance, repoussa violemment l'hybride qui bascula en arrière tandis que le neko s'échappa avec son argent. Migaru entendit le dominus s'être alerté de sa fraude mais n'y fit pas cas, se contentant de garder sa vitesse actuelle en esquivant les gens et évitant les obstacles sur sa route jusqu'à déboucher dans une ruelle. Il ne s'arrêta pas de courir, conscients de la présence du noiraud à ses côtés. Il se mit soudain à rire et tourna la tête vers lui pour lui faire un clin d'oeil.

-Tu as vu, c'était plutôt facile, hein! AOUCH!!!


Le neko sentit un choc douloureux dans toute sa face quand il entra en contact avec une masse. Il retomba sur ses fesses, ou plutôt assis sur Kuroi qui était juste derrière lui, les mains sur le nez qu'il releva les yeux. Un frisson lui hérissa l'échine et la queue.

-... J'ai peut-être parlé un peu vite...

Il se redressa immédiatement, le regard menaçant et le dos rond. Il entendit des pas venir de leurs point d'arrivée, mais resta concentré sur la silhouette devant lui.

Une créature, étincelante et effrayante à la fois, leur barrait la route...
Migaru saisit le poignard logé dans la sacoche ceinturée à sa cuisse et reconnu le bruit métallique d'une arme derrière lui. Il recula jusqu'à s'accoler au dos du noiraud auquel il laissa la loisir de surveiller le dominus et le servus. Lui s'occupait des esprits...

-Vous venez de voler quelque chose qui lui appartiens, et vous êtes permis de vous attaquer à lui. Je ne laisserais personne s'en prendre à mon frère...


-Et moi je ne nous laisserait pas crever de faim!!!
Feula t-il en bondissant sur l'être de lumière auquel il asséna un coup de couteau, sans succès sur ce qui faisait offoce de carapace de lumière.

Il ne tourna les yeux qu'au coup de feu dont-il comprit que Kuroi avait fait le frais, pour découvrir que le baluchon venait de laisser leurs trouvailles tomber aux pied des deux autres. Il atterrit à côté de Namida duquel il resta proche, menaçant les gardiens de son armes.

-N'approchez pas...
miaula t-il en ne pouvant cacher ses tremblement, l'air farouche et les oreilles rabattus en arrières.

<center>_________________</center>


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chu-kazuki.deviantart.com/
Kuroi Namida
Servus - Admin
avatar

Nombre de messages : 255
Age : 26
Date d'inscription : 16/06/2008

Feuille de personnage
Seme/Uke: Uke
Dominus/Servus de: Kyran Sorrow
Petit ami de: Kyran Sorrow

MessageSujet: Re: Fuites et découverte de Trésors   Lun 5 Sep - 12:05


-Grrr... soit ils ont l'habitude et sont sacrements méfiants ici, soit c'est moi qui suis rouillé! Aaah... j'ai trop faim...

Kuroi émit un ricanement sardonique en entendant son compagnon se plaindre. A croire que, vivant également dans la rue, il n'avait jamais connu la faim. Et encore, un gargouillment, ce n'était pas vraiment avoir faim, c'était quand son ventre avait de tel crampe qu'on aurait pu penser qu'un trou s'y creusait. Kuroi avait horreur de ses moments là, et il faisait toujours en sorte de ne pas bousser la chance - ou la malchance- à ce point et n'hésitait pas à vendre ses quelques "biens". Dans la rue, il ne peut pas y avoir de dignité, ni de fierté. Même si Kuroi restait quand même, pour quelqu'un de son extraction et se vendre n'était pas la même chose que se donner ou se faire prendre selon lui. L'un était rémunéré et était indispensable à sa survie, l'autre n'était pas nécessaire à sa survie et non rémunéré; quand au dernier...

Il préférait ne pas s'attarder sur cette pensée et retourna son attention sur le Chat qui l'accompagniati et continuer à déblatérer.

-...Les marchants doivent avoir l'habitude des différences de nature, de pouvoir et de classe. Ils doivent avoir à faire à toute sorte de bandits dans notre genre. C'est désespérant...
-Si ce n'était pas le cas, ce ne serait pas amusant, et puis on a l'habitude non? SI vraiment nous trouvons rien, je rtouverait une solution.

Il ne précisa pas sa pensée, il savait ce que Migaru penserait de sa solution. Mais il ne fallait pas oublier que Kuroi avait été empoisonné, et violer alors qu'il reprenait à peine conscience. Même s'il était trop fier pour le montrer, il souffrait encore et devait souvent s'arrêter pour reprendre son souffle. De plus, il n’était pas encore prêt à mourir.


-Néanmoins si voler de la nourriture nous est difficile, on peut toujours se rattraper sur l'argent... Regarde ça Kuroi!

Kuroi eut un sourire indulgent, de ceux qu'on réserve aux jeunes enfants avides de se faire remarquer. Certes, il avait raison, il était plus facile de voler de l'argent que dela nourriture, encore fallait il choisir ses proies, ne pas viser trop haut, mais pas trop bas non plus. Et là, Migaru n'avait pas vraiment choisi la bonne personne. un dominus, aussi richement vêtu et affichant une bourse pleine sans être accompagné d'un servus ne pouvait pas vraiment porté une grande fortune sur lui. C'était donc soit un escroc, soit quelqu’un de très influent qui pouvait se permettre de faire crédit et se promener sans rien craindre. Il observa le manège avec appréhension, tou en guettant du coin de l’œil un dominus qui l'avait repérer et accompagner d'un servus à l'air terrorisé. Ses sens se mirent en alerte, il était bien le genre de personne à arpenter les rues avec une petite fortune en ppoche, pensant que rien ne pouviat le résister tout en cherchant quelques personnes à soumettre.

Migaru revint vers lui, en même temps que le Dominus faisait un pas vers eux. Vite, fuir! hurla à ses oreilles une voix intérieur.Migaru lui tendit la bourse, qu'il ne prit pas le temps d'analyser, il tira sur le poignet offert et courut, essayant de distancer le Dominus qui laissa tomber en voyant leur vivacité à fuir. Il ne s'expliqua qu'après avoir trouvé un refuge et l'avoir semé.

-Désolé, un Dominus nous avait repéré et venait vers nous. Il poussa un petit soupir et pris la bourse. Donc, je suppose qu'il n'avait pas beaucoup, mais on peut toujours espérer.

-Quoiii?!!... J'y crois pas, tout n'est que de la petite monnaie...Quel radin... aucune considérations pour les voleurs comme nous!...Qu'est ce qu'on va bien pouvoir faire de tout ça... il y a tout juste de quoi s'acheter une bouteille de lait...

kuroi s'esclaffa et examina les pièces. O si il y avait bien quelque chose qu'il pouvait en faire.

-On peut les jeter dans la fontaine pour faire un vœu rétorqua t-il avec un sérieux affiché.

Bien sûr, il n'en pensait pas un traître mot, si les vœux et autres souhaits pouvaient fonctionner, ils auraient depuis longtemps retrouver la trace des trésors, eut une meilleure condition de vie ou au moins retrouver le marchant de jouet. Et puis, le père Noël existerait. Il poussa un soupir et leva les yeux au ciel comme si la réponse y était inscrite.

-Si seulement on pouvait vendre ces babioles à des enfants contre quelques sous ou un repas...
-Non, on ne peut pas, c'est notre seul indice. Alors maintenant laisse moi faire, je vais...voir des amis fit-il en usant de la vieille formule que son père utilisait.

Mias Migaru ne semblait pas d'accord aussi il se redressa et retrouva son énergie dans le désespoir.

-Non, hors de question qu'on se laisse aller! Quand je pense à toute cette nourriture et cet argents qu'on à sous le nez... il doit forcément y avoir quelqu'un de moins suspicieux à dépouiller!

Kuroi poussa de nouveau un soupir; Il y aviat es jours avec et des jours sans, il se serait bien passé de nourriture, s'il avait été au mieux de sa forme, mais ce n'était pas le cas et là, il n'arrivait pas à voler quoi que ce soit. Autant ne pas se voiler la face, il allait dire sa façon de penser à son compagnon quand celui ci lui adressa de nouveau la parole.


-Je vais te dévoiler deux-trois trucs sur ma technique en matière de vol Kuroi.

Kuroi fronça les sourcils. Pourquoi Migaru se permettait-il de lui faire la leçon, il volait bien avant que Migaru ne sache marcher et il se permettait de lui donner des conseils comme si....Kuroi en perdit son latin et s'effroça de retrouver un visage impassisble tout en réfléchissant à l'endroit où il pourrait se vendre qui lui rapporterait le plus d'argent.

-Vois tu, je m'adapte aux situations, au lieu et aux gens qui m'entourent. Lorsque la foule est dense, alors j'agis en douceur. Si je n'use pas de comédie comme précédemment, je me fait invisible, je me fond dans la foule et profite des bousculades pour laisser ma main se frayer un chemin furtif jusqu'à l'objet convoité et continue ma route. Je ne suis qu'une petite brise. Se venta t-il. En revanche, lorsque je repère une cible esseulé, alors je procède différemment. D'abord, j'analyse, mais vite! Si elle retourne vers d'autres ou me repère, c'est fichu! C'est un point nécessaire pour éviter les mauvaises surprises, les apparences sont bien trop souvent trompeuses et il est difficiles parfois de cerner la nature et les capacités de la personne que l'on vise. Tu vois le petit kitsune la bas? C'est un servus, à n'en pas douter. Il est frêle, petit... et bien qu'il pourrait bien cacher son jeu, je devine aisément que son manque d'assurance n'a rien d'une feinte! C'est une proie facile. Son maitre en revanche à un quelque chose dont-il vaut mieux être prudent... De prime abord, je dirais qu'il s'agit d'un lumen, ou d'un anticus, mais j'avoue ne pas en être certain, c'est peut-être aussi un morphe. Je déteste les morphes, se sont les plus fourbe avec leurs manie de changer leurs apparence, mais quoi qu'il en soit, quelque chose me dis qu'il vaut mieux s'en méfier... Lui, il est de toute évidence plus fort. Mais là, comme tu peux le voir, il est occupé ailleurs, et son servus qui s'éloigne, sans défense. Alors, c'est une occasion à ne pas laisser passer!Comme je le disais donc, quand la cible est esseulée, c'est différents. Là, tout est question de rapidité! Je m'élance, cours le plus vite possible, saisit mon butin, et continu sans m'arrêter! Le temps de comprendre et réagir, je serais sans doute assez loin, même pour éviter leurs attaques!

Non, Kuroi ne pensait pas que c'était le bon choix. Le Dominus avait l'air épris de son servus, s'il ui arrivait quelque chose, avec toute l'arrogance de son espèce, il serait capable de leur donner la chance, mais alros qu'il allait le dire, Migaru lui coupa la parole, et s'élança. Il n'avait donc plus le choix et dût le suivre. Et vite, pour au moins réparer les pots cassés se dit il tout en se rendant invisible et cherchant dans sa poche son revolver qu'il rechargea en gardant les yeux rivés sur son ami.

Non, non, pas ça, supplia t-il en voyant Migaru pousser le Kitsune, s'il lui faisait mal, le Dominus leur donnerait la chasse et si c'était un anticus... Il ne préféra pas y penser et en passa à côté du petit, il lui marmonna un "Désolé, on a faim" à peine audible en redevenant visible et continua son chemin sans regarder en arrière. L'essentiel était de se concentrer sur leur fuite. Oui, il devait faire ça.

-Tu as vu, c'était plutôt facile, hein! AOUCH!!!

Kuroi réprima un petit cri en sentant le corps de Migaru s'affaissait sur lui. Horreur c'était un anticus. Il se relva d'un bond, de même que Migaru et se retourna directement dans la direction dont il venait pour toiser les nouveaux arrivants. Ils étaient cernés. Il regarda en l'air et constata qu'ils se trouvaient sous une arcade, même pas la peine de penser à fuir par les airs. Dans tous les cas, il devait faire face. Le bruit d'un revolver lui fit hérisser le poil et il feula en sortant les siens qu'il pointa sur le Dominus. Il ne viserait pas le Servus, question de principe et aussi parce qu'il sacait que ça mettrait encore plus en rogne l'autre.

-Vous venez de voler quelque chose qui lui appartiens, et vous êtes permis de vous attaquer à lui. Je ne laisserais personne s'en prendre à mon frère...
-Et moi je ne nous laisserait pas crever de faim!!

Kuroi roula des yeux, il aurait pu laisser se vendre, il ne serait pas dans cette situation. Il fit un écart en voyant que le Dominus le mettait en joug. Et se prit la balle dans l'épaule. Il ne manquait plus que ça. Il couina de douleur et se laissa choir à terre alors que Migaru prenait place devant eux.

Un petit cri échappa au Servus qui l'accompagnait. Kuroi pensa que c'était pour lui, mais son regard semblait rivé sur autre chose, quelque chose à terre?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkworld.forumsactifs.net
Haku Shiro
Servus
avatar

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Seme/Uke: uke
Dominus/Servus de: Akatsuki Shinokage ^w^
Petit ami de: ....:$

MessageSujet: Re: Fuites et découverte de Trésors   Lun 12 Sep - 23:47

Depuis combien de temps étaient ils parti? Haku aurait souhaité rester un peu plus longtemps chez les Erebus, cela faisait longtemps qu'i ln'avait pas pu profiter de la chaleur d'un foyer, mais il savait qu'il devait partir très vite maintenant que leur secret n'était plus gardé, enfin surtout connu par des êtres méprisables. Aussi, ils avaient tracé leur chemin vers la Zone Libre. Secrètement, Haku espérait rendre ses souvenirs à Aki de cette manière, en lui faisant voir cette ville qui les avait vu naître.

Ils furent accueilli par le marché jouxtant le centre commercial et le renardeau se réjouit de l'ambiance qui y régnait. Il aviat toujours aimé les jours de marché. Bien sûr, il ne pouvait le faire avec ses pères, mais lui et son frère y allaient à chaque fois avec des serviteurs et revenaient toujours les bras chargés de sucreries et autres achats.

-Il ne faudra révéler notre identités à
personne petit frère. Tu ne pensais pas à mal le jour ou tu as avouer
notre origine à mes anciens compagnons, et je ne t'en veux pas pour
cela.
Mais
désormais, il nous faut garder ça secret. Essayons aussi d'éviter
d'attirer l'attention. Je vais essayé de nous trouver un abris pour la
nuit, un auberge si possible. Ça nous changera des nuits dehors, et je
crois qu'une bonne douche nous fera du bien! Il nous reste assez
d'argent pour une chambre...

Mais haku n'écoutait pas vraiment, son regard était rivé sur un marchand de tissu chatoyant. Il se voyait déjà en faire une tunique pour son frère.Certes, il ne cousait pas si bien que ça, mais il aimait tout de même le faire, et donc il ne porta pas grande attention à ce que son frère disait et ne remarqua pas non plus qu'il regardait les sucreries qui venait de passer à côté de lui sans qu'il y prenne attention. Il sentit alors quo'n lui prenait la main pour y déposer un objet, doux au toucher dans le creux de sa paue. Il tourna des yeux étonnés vers son frère avant de les baisser sur ce qu'il tenait. Il avait crispé ses doigts autour d'un petit porte monnaie. A sa vue, il sourit en écoutant son frère.

-J'aurais peut-être du te demander ce que tu préférais... j'espère que ce modèle n'est pas trop niais pour toi! Mais je voulais que tu puisse ranger ta propre part d'argent quelque part. Je veux que tu puisse en profiter comme bon te semble.
-Il est parfait assura-t-il en embrassant son frère sur la joue. Mais tu sais, je pense qu'on devrait garer notre argent pour des choses primordiales. Je ne devrais pas le dépenser pour mon plaisir personnel.

Il avait dit cela en jetant un regard envieux au tissu. Il aurait bien voulu l'acheter en faite et il l'aurait fait, s'ils étaient des gens comme les autres. Ce qui n'était pas le cas, bien sûr il pouvait toujours s'installer quelques part.. En attendant qu'on vienne les chercher pour leur faire valoir leur droit... ou pire. Alors que son visage se rembrunissait à cette pensée, par peur de perdre son frère, son frère lui tenit de la menue monnaie. Peut être pourrait il s'acheter le tissu...


-Va, il y a un marchand de bonbon là bas. Prend ce que tu veux, fait toi plaisir.
Pendant ce temps je vais voir où nous pourrons trouver un hôtel. J'en ai pour une minute.

Bonbon, son frère voulait qu'il s'achète des bonbons. Il regarda à regret le tissu et se dirigea distraitement vers le marchand de bonbon. Mais alor qu'il allait s'emparer d'une délicieuse "religieuse" qui semblait lui faire de l'oeil, on attrapa son prte monnaie. Il avait oublié les voleurs à lea tire! Il crispa ses doigts sur le porte monnaie, rencontra un regard bleu puis se retrouva à terre. Mais ce n'était pas fini! Loin de là, un second neko passa près de lui, s'arrêtant un léger instant pour s'excuser avant de continuer à courir. Et là, son frère arriva, en même temps que Ivy qui se lança à leur poursuite avec Eliorus pendant que son frère le relever.

-Tu n'as rien de cassé, tu peux te relever? Viens avec moi!

Haku hocha la tête et suivit son frère. Les nekos étaient cernés par Eliorus et Ivy d'un coté, et par eux de l'autre. Haku fronça les sourcils. Des servus de rue, il n'avait pas le choix de voler pour vivre, sinon ils devaient faire autre chose... Haku tressaillit. Certes, il leur aurait bien donner son porte monnaie au servus, mais ils étaient dans la même situation.

-Vous venez de voler quelque chose qui lui appartiens, et vous êtes
permis de vous attaquer à lui. Je ne laisserais personne s'en prendre à
mon frère...

-Et moi je ne nous laisserait pas crever de faim!!


Haku allait arrêter son frère avant que les choses ne s'enveniment mais il n'en eut même pas le temps. Plus tard, il serait incapable de dire ce qu'il s'était passé, l'essentiel, c'est que l'un d'eux fut touché, un sac contenant les jouets de son enfance répandu à terre. Haku laissa échapper une exclamation de surprise et tous les regards se tournèrent vers lui. Sans réfléchir, il courut vers son doudou et l'attrapa, évitant habilement ce faisant, la main tendu de Ivy qui voulut le retenir.

-MAMA!!CHIFU!!!! Aki regardes!fit il en brandissant son doudou puis sa peluche et enfin le jouet de son frère. Je croyais qu'on les avait perdu.

Haku se rendit enfin compte du silence de mort qui planait et alança un regard perdu à son frère, serrant contre lui sa peluche. Ivy pussa un étrange soupir et le tira contre lui en jetant un regard anxieux à Eliorus. Haku, qui le remarqua fronça les sourcils et reposa les jouets.

-Je...Je me suis trompé....

C'était dit pour rattraper ce qu'il venait de faire. Mon dieux, si les nekos savait qu'ils appartenaient aux enfants du Dominator, il venait une nouvelle fois de trahir leur identité. Il les reposa à terre et courut se réfugier près de son frère mais une main ferme et pourvu de griffe le retenu. Il se retourna pour voir de qui il s'agissait, son frère étant devant lui et Ivy ainsi que Eliorus n'ayant pas de griffes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Migaru (Aï) Maximilyus
Servus - CoAdmin
avatar

Nombre de messages : 99
Age : 26
Localisation : Caché dans un arbre, en train de faire la sieste...
Date d'inscription : 13/08/2008

Feuille de personnage
Seme/Uke: Uke
Dominus/Servus de: Servus de Kyuki Nijihi
Petit ami de: Kyuki Nijihi

MessageSujet: Re: Fuites et découverte de Trésors   Jeu 15 Sep - 22:09

Migaru déplorait la faim qui le tenaillait, accentué par la vu de ces vivres qu'il ne parvenait à chiper et s'en plaignait à son compagnon, beaucoup plus calme en revanche. D'ordinaire il se faisait moins bavard dans ce type de situation, mais c'est surtout parce qu'il était seul. Aujourd'hui, le noiraud était avec lui. Il se fit plus sérieux en jugeant que les habitants devaient être méfiants et en garde contre tout type de chenapan ici.

-Si ce n'était pas le cas, ce ne serait pas amusant, et puis on a l'habitude non?


Le roux émit un petit rictus. C'est vrai, ils avaient l'habitude, et puis il valait mieux voir le bon côtés des choses.

-Si vraiment nous trouvons rien, je trouverait une solution.


Mais son sourire disparu et il fronça les sourcils sous cette option. La solution, il la connaissait déjà, et même s'il n'avait surement pas son mot à dire... elle ne lui convenait pas vraiment. Kuroi n'avait pas à s'abaisser à ça, d'autant ce qu'ils venaient de subir... il en avait assez pâtis.
Aussi proposa t-il de s'attaquer à leurs bourses. Il se pris de jeux à montrer à Kuroi comment il arrivait à chiper celle d'un dominus hautain et reviens tout fier avec son butin. Mais il n'eut pas le temps de comprendre que la main du neko l'agrippa pour vivement l'entrainer dans sa course.

-Kuroi, tu es si pressé de compter cet argent?!!
Se moqua t-il faussement en sentant bien que la raison était plus grave.

-Désolé, un dominus nous avait repéré et venait vers nous.

Le neko hocha la tête sous son excuse pour lui signifiait qu'il n'avait pas à le faire avant d'esquisser un sourire.

-Merci de ton intervention.


Il vida la bourse en songeant que vivre une vie de vagabondage à deux était contraignant envers certaines liberté, mais que ça se révélait aussi d'une grande aide. Le neko solitaire et indépendant qu'il avait toujours été jusque là ne se laisserait pas attacher à l'autre pour autant. Mais il devait bien accepter en lui même, que sa présence sur bien des points ne lui était plus si désagréable.
Quelle stupeur et découragement de découvrir une si maigre fortune. Migaru en pleurnicha ses vains efforts tandis que le noiraud se pris d'un bon rire.

-On peut les jeter dans la fontaine pour faire un vœu

Migaru resta abasourdi par le sérieux qui habitait son regard mordoré, clignant des yeux incrédules avant de rire et s'étirer en arrière, assis en tailleur et appuyer sur ses deux bras, la tête penché de côté et les yeux fermés. Un fin sourire le pris.

-Il y a des années que je ne crois plus aux vœux. Dans ce monde, l'unique chose en laquelle je peux et dois croire, c'est en moi même.

Il ne serait jamais que la seule chose à pouvoir se porter vers l'avenir et le faire subsister. Ni de quelconque personne, ni de futiles vœux le pourrait. Juste sa volonté de vivre, et... peut-être un brin d'espoir.
Mais l'espoir commençait à tarir, et il émit l'idée de pouvoir se débarrasser de leur trouvaille contre quelques bouchés.

-Non, on ne peut pas, c'est notre seul indice.
Migaru grogna de déplaisir. Alors maintenant laisse moi faire, je vais... voir des amis.

Son regard se leva subitement sur le borgne. Des amis... comme ceux qu'allait voir son père pendant qu'il jouait dans la demeure abandonné? Il 'avait même pas besoin de se poser la question, cette simple appellation et sa légère hésitation avait tout dit. Mais non, tans que Migaru pourrait agir, il était hors de question qu'il le laisse aller se vendre. Il retrouva de son énergie et se remis en chasse. Et c'est en essayant de garder un semblant de bonne humeur qu'il décida de lui avouer sa manière de s'y prendre. Nulle idée de se venter pour se comparer ou faire la leçon à son compagnon, c'était surtout une confidence sur sa manière de procéder malgré les airs taquins et pédants qu'il ne pouvait s'empêcher de prendre. Il connaissait assez Kuroi pour se douter qu'il ne redouterait rien à lui en parler et pour se douter que lui même ne devait pas manquer de bonne technique et se débrouiller dans le domaine sans avoir besoin de recommandation.
Alors il lui détailla sa façon de voler, prenant pour exemple et pour rapporte-pain un jeune kitsune esseulé. Et il ne pris pas en compte les avis de son ami avant de s'élancer sur sa proie, guidé par ses instincts prédateurs en éveils.

Ses yeux de chat exorbités par l'excitation de la chasse, ses pas accrus en vitesse et les griffes dehors en prévision du chapardage, il avait foncé sur le servus et lui avait retiré son porte monnaie non sans le repousser de le sentir s'y accrocher.

Enfin une nouvelle bourse, il ne fallait plus qu'espérer quelle soit assez pleine pour un repas!

Mais voilà qu'un peu trop fier et sur de son vol, il ne s'attendit pas à être stoppé par une silhouette de lumière. Un gardien?... donc le dominus était un anticus... non, ils étaient deux gardiens, donc le kitsune l'était aussi! Chacun s'arma pour faire face aux assaillants qui doublèrent avec l'arrivé du couple. Migaru grogna en son fort en se disant qu'il avait mal calculé son coup. Comme il l'avait pressentit, ce dominus n'était pas du genre à se laisser sagement faire... il se rendit compte trop tard de son erreur. Il lui reprocha le vol de son petit frère, ce sur quoi il riposta en criant qu'il ne comptait pas mourir de faim pour leur bonne fortune, et tandis que son attaque n'eut aucun impact sur l'esprit du lumen, un coup de feu l'invita à atterrir auprès de Kuroi. Bon sang, il ne manquait plus que ça! A deux, dont un blessé, contre quatre...

Soudain un cri l'amena à vivement pointer son arme sur le renardeau. Mais loin d'y prêter attention, il ne se précipita vers eux que dans le but de tomber face aux jouets échappés du baluchon et s'en émerveiller.

-MAMA!! CHIFU!!!! Aki regarde! Je croyais qu'on les avait perdu.

Migaru resta ébahis. Ces deux là... ils connaissaient ces babioles, ils en étaient même manifestement très proches... ce pourrait-il...
Le silence laissa quelques regards se perdre entre les anticus avant que se rendant compte de son erreur le petit ne repose les objets en tentant de rattraper la chose.

-Je... Je me suis trompé...


Mais même le dernier des crétins ne tomberait pas dans une pareille supercherie.

Il savait qu'il avait fait une erreur en agissant impulsivement et qu'il n'était pas impossible que la situation empire. Il déglutit en lançant un léger coup d'œil vers Kuroi. Le pauvre en avait déjà fait les frais, et il avait la sensation de l'avoir entrainé la dedans malgré lui, mais... non, il ne pouvait rester sans agir alors que cette opportunité leur était présenté sur un plateau d'argent!

Une lueur traversa le regard azur de Migaru, et d'un geste vif et inattendue, comme un coup de vent brusque, il s'élança sur le renard pour l'agripper par l'épaule et le tirer à lui, son dos plaqué contre son torse, et sa lame plaqué sur sa gorge. Il recula immédiatement pour se placer devant le borgne, conscient de l'ampleur de son acte et des conséquences désastreuses que cela pourrait avoir sur eux s'il s'y faisait un pas de travers. Mais il ne pouvait pas les laisser leurs échapper alors qu'ils avaient indéniablement un rapport à leurs histoire de Trésor.

-Baissez vos armes et stoppez toute accumulation d'énergie!
Ordonna t-il à l'intention du Lumen puis des deux esprits.

Migaru sentait son cœur battre à toute allure malgré l'assurance qu'il voulait se donner. Le regard du dominus et leurs hésitation à baisser leurs armes le faisait douter de l'emprise qu'il avait sur la situation. Si seulement il avait était seul, que Kuroi avait fuis ou n'était pas blessé, il aurait put déployé ses ailes, se forcer un passage et s'enfuir avec son otage. Il aurait put le questionner et attendre la venu de son frère qui au vu de l'attention qu'il lui portait, serait indéniablement allé le libérer. Mais ça n'était pas le cas et ils étaient en mauvaise posture, otage ou pas. Il insista alors en collant un peu plus son coutelas à la peau blanche du renard polaire et en menaçant l'assemblée de son regard félin. Alors il lui sembla qu'en parti on lui obéis.

-Quel est votre lien au Dominator? Que savez vous du Trésor?


Il n'avait pas dans l'intention de faire du mal au kitsune, mais il avait besoin de savoir, aussi tentait-il de se faire autoritaire et dangereux. Il plissa les sourcils face au manque de réponse et émit alors, certain.

-... Vous êtes les proches parents si ce n'est les fils cachés dont certains parle, n'est ce pas?

<center>_________________</center>


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chu-kazuki.deviantart.com/
Akatsuki Shinokage
Dominus
avatar

Nombre de messages : 34
Localisation : Partout ou se trouvera le Trésor...
Date d'inscription : 21/11/2009

Feuille de personnage
Seme/Uke: Seme
Dominus/Servus de: Haku Shiroi
Petit ami de: Haku Shiroi

MessageSujet: Re: Fuites et découverte de Trésors   Jeu 15 Sep - 22:19

Enfin arrivé à la Zone Libre, Akatsuki et son frère débouchèrent dans un grand marché. Il en profita pour offrir à sa jeune moitié le porte monnaie qu'il avait acheté à son attention.

-Il est parfais
.
Aki accepta tendrement le baiser sur sa joue et en profita pour laisser une main se glisser dans ses mèches blanches. Mais tu sais, je pense qu'on devrait garder notre argent pour des choses primordiales Je ne devrais pas le dépenser pour mon plaisir personnel.

Il s'étonna et se ravis des sages attentions d'Haku, lui souriant tendrement en laissant sa main lui caresser l'arrière de la tête.

-Ne t'inquiète pas pour ça. Je me chargerais de trouver de l'argent le moment venu. Mais pour l'instant n'y penses pas et profite en mon chéri.
L'assura t-il en déposant ses lèvre sur son front. Puis il le regarda dans les yeux. Nous avons des années à rattraper... je veux pouvoir t'offrir le bonheur Haku. Alors va, et fais toi plaisir.

Puis il lui donna l'argent. Et pendant qu'il laissait le pièces s'écouler dans le porte-monnaie il remarqua ses larges orbes rivés sur un un portant de beau tissus. L'un d'eux en particulier... Il laissa son regard s'attarder dessus, intrigué, avant de remarqué son air ombrageux. Aki s'en sentit un peu affecté. Il ne connaissait pas le fin fond de ses pensées, mais il se doutait que leur nouvelle vie avait quelque chose à y voir. Il l'embarquait malgré lui dans un périple incertain dont il aurait voulu le sauvegarder et dont-il doutait de pouvoir lui effacer ses craintes malgré ses efforts à vouloir le rendre heureux...

Sur ce, il le laissa y aller pendant qu'il se dirigea vers un marchant pour se renseigner. Et il se rendit compte de son insouciance quand le cri de son frère retentit. Il se précipita et appela Eliorus. Et quand il fut sur pied, ils rejoignirent les esprits. Ainsi il s'agissait de deux neko... Aki dégaina sans prendre en compte leur situation modeste. Il n'avait pas un coeur de pierre, était même au contraire un coeur bien généreux derrière son éducation de bandit, mais pour l'heure, un seul fait brouillait son esprit. On s'en était pris à Haku. Et il ne laisserait pas passer ça. Pas alors qu'il l'avait enfin retrouvé et que planait sur eux le danger de chaque instant.

Il fit remarquer aux voleur leur délit, et en voyant un riposter, il tira dans le but de les calmer. Mais un mauvais écart valu au chat noir de se prendre la balle dans l'épaule. Et à leur cabas de s'ouvrir et déballer son contenu.

Et si ça ne fut pas son coup de feu qui permit un calme plat, ce fut l'exclamation aiguë de son précieux Trésor. Son regard de glace se volatilisa pour une vive surprise, ne comprenant pas ce petit cri ni l'élan d'Ivy vers son protégé. Tout en gardant les chat en joue, il suivit Haku des yeux quand il s'élança vers les objets tombés du baluchon.

-MAMA!! CHIFU!!!! Aki regarde!


Alors un choc heurta le Lumen à la vu des jouets.

-Je croyais qu'on les avait perdu.


Il aurait surement avertit le renardeau de sa bêtise si un nouveau vertige ne l'avait pas pris, l'amenant à poser une main sur sa tempe, grimaçant.

Il revit ce pantin, la petite effigie. Des petites mains joueuses venaient de la sortir d'un paquet et la brandissait fièrement... devant lui, le reconnaissable petit renard qui serrait la peluche, bien grande entre ses bras d'enfant, tout heureux, et en levant les yeux, deux silhouettes, deux sourires aimants qui se ravissait du spectacle...

Ces petites mains étaient inévitablement les siennes...

L'aura d'Eliorus vacilla imperceptiblement, une effluve noirâtre se mêlant le cours d'un bref instant à sa lumière d'origine alors qu'Aki se remis de son mal. Son visage, immuable, n'exprima rien en revanche. Jusqu'à noter le regard d'Ivy vers lui, ce sur quoi il détourna légèrement le visage, sentant comme un léger froid entre eux.

Le coup fut moins long et moins douloureux que d'habitude pour le Lumen. Aussi replanta -il son pistolet en direction des neko, question de prévention. Et alors il pris conscience de l'erreur de son jeune frère et considéra gravement les regards qui les dévisageait. Oh non... ces neko n'avaient pas loupé l'information...
Quand Haku lui jeta un regard éperdu, il ne fut que capable de le regarder interdit. La situation se compliquait pour eux... Il n'y eut que quand Ivy intervint en le ramenant vers lui qu'il réagit et reposa les jouets, prétextant s'être trompé. Elorius lui, rendit comme il le pouvait avec son visage de marbre la gêne de son ami gardien. Ils étaient tous coincé dans cette situation, et il ne pourraient pas effacer la mémoire des deux témoins.
Quand le renardeau accourut vers son frère, Aki lui tendit la main pour raccourcir leurs approche, seulement il n'eut le temps de voir le coup venir que la petite main blanche qu'il allait agrippé s'éloigna subitement de la sienne.

-Petit frère!!!


Il menaça immédiatement le neko de son arme en voyant sa moitié pris au piège entre ses griffes.

-M*erde...
pesta t-il en serrant les dents, furieux. Son regard qui s'était déjà montré impitoyable scrutait férocement le rouquin qui osait traiter son frère de la sorte.

-Baissez vos armes et stoppez toute accumulation d'énergie!


Eliorus hésita, mais jugea de l'inadéquation avec son maitre. Akatsuki n'avait pas cillé d'un pouce, tenant toujours fermement son révolver vers le neko qu'il n'avait pas quitté de ses glaces meurtrières. L'esprit le laissa alors faire, bien que légèrement incertain. Il voulait faire confiance à son maitre. Bien qu'Haku puisse aisément servir de bouclier, il n'insistait pas sans raison.

Et en effet, c'était un duel invisible, un jeux de tension entre le chat et lui. Il était rapide, agile, et s'il le souhaitait, il avait une chance de pouvoir toucher le neko en épargnant son frère, du moins voulait-il le faire croire aux deux félins. C'était à celui qui avait le plus d'assurance. Et il sentait malgré ses airs que l'animal se sentait en position d'infériorité. Même s'il craignait à chaque secondes pour Haku, il ne devait pas rabaisser sa garde.
Seulement le chat menacé les invita une nouvelle fois à briser leurs offensive en appuyant d'avantage sa lame sous le menton du renard.

Eliorus ne su s'il devait suivre son propre instinct ou suivre son maitre. Il avait déjà vu Aki dans des situation tendue et périlleuse, mais il n'avait encore jamais ressentit ça d'aussi loin que sa mémoire lui permettait. Il y avait une force à toute épreuve, lui même n'était pas sur que s'il en avait eu la possibilité il ait put lui faire baissé son arme. Mais cette force... c'était sa peur, une peur incommensurable qui en était la génitrice... s'il avait craint pour son gardien ou pour sa vie, il n'avait jamais éprouvé une telle peur et une telle rage de sauver celle de quelqu'un d'autre. De son jeune frère...
Mais sentant que le neko semblait aussi guidé par sa peur et risquant de regretter un geste irréfléchis de sa part, il pris la décision de calmer la lueur qui l'entourait et fis comprendre à Ivy de le suivre, au moins pour apaiser en partie le chat.

-Quel est votre lien au Dominator? Que savez vous du Trésor?


-Haku, ne répond pas.
Ordonna Akatsuki qui voulait éviter une nouvelle fuite. Ça sembla agacer le chat qui réitéra, cette fois en émettant sa propre hypothèse...

-... Vous êtes les proches parents si ce n'est les fils cachés dont certains parle, n'est ce pas?


Pour toute réponse, le regard d'Aki se plissa plus menaçant. Il n'avait pas baissé son arme et n'était pas prêt de le faire.

Et Eliorus le sentait. Et il sentit aussi que sous la réaction du renard, le neko venait d'avoir la confirmation qu'il attendait aussi involontaire soit-elle. Mais le contentement secret qui le pris l'emmena à trop porter son attention sur les deux frères, alors Eliorus en profita.

Il avait légèrement analysé que le pavé qui recouvrait le sol surplombait de la terre, et il ne doutait pas qu'Ivy l'avait vu aussi. Il fit discrètement vaciller son aura pour attirer le regard du maitre végétal. Bien que dépourvu de parole, il essaya de se faire comprendre. Le neko blessé, le noiraud, était très légèrement en retrait de l'autre... assez pour qu'avec rapidité et ruse, ils puissent peut-être inverser la situation. Il le laissa méditer de son côté à un moyen de mettre fin à cette situation, jugeant ses capacités terrestres plus adaptées que ses lumières. A moins...

Il était frustrant de ne pouvoir communiquer clairement, mais tans pis. Lui se connaissait une technique aveuglante qui l'espace d'un court instant pourrait déstabiliser les neko. Et pendant ce temps, Ivy pourrait sortir Haku des mains de l'autre... mais il fallait agir de concert.
Alors sans que le neko qui leurs était de dos ne le remarque, il tourna franchement la tête vers son semblable. Le visage ferme et l'aura prête à emmagasiner de l'énergie.

Si au moins il pouvait juste lui faire confiance, alors à son signal ils pourrait conjuguer leurs pouvoir et agir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroi Namida
Servus - Admin
avatar

Nombre de messages : 255
Age : 26
Date d'inscription : 16/06/2008

Feuille de personnage
Seme/Uke: Uke
Dominus/Servus de: Kyran Sorrow
Petit ami de: Kyran Sorrow

MessageSujet: Re: Fuites et découverte de Trésors   Ven 9 Déc - 18:47

Il l'avait bien senti que c'était une mauvaise idée que de s'attaquer à ce renard. IL l'avait senti, mais il n'avait pas agit assez vite et tout ce qu'il avait pu faire était essayer de réparer les dégâts en s'excusant auprès de lui quand il passa devant. Bien sûr, comme il s'en doutait, ce n'était pas suffisant, et comme il le pensait, ils se retrouvèrent avec trois poursuivants - si bien sûr on comptait le kitsune- mais ce qu'il n'avait pas prévu c'était que la victime était aussi anticus et ils étaient donc quatre à leur courir après.

-Magnifique ne put s'empêcher de grommeler Kuroi avant de percuter de plein fouet Migaru.

Le reste se passa dans une douce torpeur, ils se relevèrent avec l'intention d'attaquer quand il se prit une balle dans l'épaule et fit tomber leur précieux fardeau. Le renardeau sans plus de prudence se lança sur les jouets, et ce ne fut seulement quand il les tint dans ses bras qu'il remarqua être le centre de l'attention de tous, et également de son erreur. Il eut beau bredouiller son erreur le mal était fait. Leur chance était elle poussé à ce point -ou leur malchance? Étaient ils vraiment tomber sur les enfants du Dominator?

Du coin de l'oeil, Kuroi remarqua que l’ainé semblait mal en point. Il allait se relever, quand Migaru, aussi vif de l'éclair entama sa deuxième maladresse de la journée.

-Migaru Non!

Trop tard. Le chat avait pris en otage le maladroit et le tenait en joug. Kuroi n'aimait pas ça. L'autre était inoffensif et tout ce qu'il allait réussir à faire c'était rendre furieux le second. Et ils étaient en sous nombre.

-Baissez vos armes et stoppez toute accumulation d'énergie!
-C'est mauvais mauvais... siffla à voix basse Kuroi entre ses dents tout en se relevant. Ils ne pouvaient même pas fuir par les airs et lui ne pouvait pas se rendre invisible. Sa blessure avait eu raison de ses forces.
-Quel est votre lien au Dominator? Que savez vous du Trésor?... Vous êtes les proches parents si ce n'est les fils cachés dont certains parle, n'est ce pas?
-Miga...

Il n'eut pas le loisir de finir. Le gardien aux yeux rouges l'attrapa par la queue et le tira vers celui luminescent. Kuroi étouffa un cri. C'était plus for que lui, il ne put s'empêcher de paniquer en pensant qu'ils allaient le vendre à son père. Son œil s'écarquilla tandis que sa bouche s'ouvrait sur un autre cri muet. Puis il se débattit avec force, même si savait qu'il n'avait aucune chance contre le gardien il devait à tout pris s'échapper.

-On voulait juste manger... Juste manger... Pitié me vendait pas.

Perdu dans sa crise d'hystérie, il revoyait son père abusait de lui, il revoyait celui qui l'avait élevé le battre car il avait fuir un autre de ses clients en se montrant, lui reprochant d'être la cause de son malheur.

-Pitié... On voulait pas vous faire de mal..Juste manger... Juste manger....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkworld.forumsactifs.net
Haku Shiro
Servus
avatar

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Seme/Uke: uke
Dominus/Servus de: Akatsuki Shinokage ^w^
Petit ami de: ....:$

MessageSujet: Re: Fuites et découverte de Trésors   Sam 31 Déc - 22:50

Haku n'aurait pas dû se jeter sur les objets ainsi. Mais sur le moment, il avait été si heureux de les retrouver qu'il n'avait pas réfléchi au répercussion de ses actes. Et puis, comment aurait il pu savoir que les deux nekos savaient à qui ils appartenaient avant de tomber dans leurs pattes. Non, ce n'était aps une excuse.

Ils n'auraient pas dû les approcher autant, les objets étaient à leur pieds. La suite des évènements étaient on ne peut plus prévisible. Haku se retrouva donc dans les bras menacant d'un neko blond. Il jeta un regard inquiet à son frère puis à Ivy. Il n'y avait pas de quoi paniquer se dit il, ils ne permettraient pas que quelque chose lui arrive après tout. Ce fut donc avec un certain calme qu'il écouta les doléances du neko qui semblait bien, comme il l'avait craint, compris qui ils étaient.

-Quel est votre lien au Dominator? Que savez vous du Trésor?


-Haku, ne répond pas.


Il n'avait pas besoin de le préciser, il ne referait pas la même erreur, mais il devait quand même trouver un moyen d’amorcer la situations, et que chacun reparte sans aucun dommage collatéraux. Déjà, il voyait Ivy faire des signes à Eliorus. Il ne voulait pas attirer l’attention des neko sur ce que faisait les gardiens, mais en même temps il ne voulait pas que quelqu'un se retrouve blessé. De sa faute.

C'est alors que Haku se souvint d'une chose dont il aurait jamais du se souvenir, son père, ce qui le fit trembler de tout ses membres. Alors qu'au même moment, Ivy passait à l'offensive.

Le jour où son père le Dominator était mort, il faisait gris. Le genre de gris qui vous donnait envie de rester sous la couette, ou dans un canapé à siroter un chocolat chaud avec toute sa famille. C'était comme si le ciel savait déjà ce qui allait se passer. Ce jour là, Sorai avait prévu de sortir avec ses fils faire un tour au marché, sans garde, incognito, rien qu'eux. Neiamel devait rester à la maison, et Haku savait pourquoi, il avait entendu certain domestique en parlait à voix basse alors qu'il croyait que personne n'était dans les environs. Neiamel, préparait une surprise pour ses fils. Donc Haku, avec un grand sourire malgré la grisaille et l'air maussade de son frère à cause du climat, étaient allé au marché.
Akatsuki était parti voir un étalage dont Haku n'avait plus vraiment de souvenir, peut être des jouets, où d'autres choses diverses. ILs étaient sur le chemin du retour et son père était resté à côté de lui.

-Haku, je veux que tu promettes quelque chose. C'est très important, une grande mission, pour les grandes personnes, mais je sais que mon petit renardeau peut le faire n'est ce pas?


Haku fronça les sourcils et hocha la tête avec conviction avant de glisser ses petites menottes sur les épaules de son père qui s'était accroupi près de lui.

-Ze... Je.. te promets, fit il en insistant pour ne pas zozoter.

-Bien, ça c'est mon fils. (Il l'embrassa sur le front) Il faut toujours, j'ai bien dit toujours, protéger les innocents, tu es d'accord? Bien, bien, alors je veux que quoi qu'il arrive tu gardes ça en tête et même quand il te semble que ca risque d'être dangereux pour toi, fais le et tu deviendras un grand Servator. Tu comprends? Je sais que c'est risqué de te confier ça. Mais ne confie à personne d'autre que celui auquel tu feras confiance la tâche d'être Dominator, et si tu ne trouves personne, soit le à la place.

Haku n'avait pas très bien compris. Mais ça lui avait paru si important dans les yeux de son père qu'il avait hoché la tête et réitéré sa promesse. Puis Aki les avait rejoint et ils étaient repartis.
Alors qu'ils étaient devant le palais royal, quelqu'un capuchonné était tombé d'un arbre, ce qui avait fait applaudir de joie le plus jeune. Au même moment un autre tomba puis un autre et ils se ruèrent sur eux. L'un attrapa les enfants les éloigna tandis que l'autre dégainé un sabre. Haku avait écarquillé les yeux tant l'engin lui semblait magnifique et dangereux dans son éclat argenté qui lui prodiguait le soleil. Il allait les tuer comprit il, puis son petit cerveau, déjà assez vif, se dit:

-Papa n'avait dit à personne qu'il était ici, à part ceux du palais, alors ils ne sont pas là pour ça. Papa est un innocent.

Il avait donc voulu le protégé et avait appelé Ivy, en même temps que son frère en faisait de même de son côté. Puis il avait jeté un coup d’œil derrière l'épaule de son assaillant au moment où un quatrième, levait une lame et l'abattait sur son père. Il s'écroula au sol, des gardes du palais arrivèrent.... Et ce fut tout.


Quand Haku revint au présent, il remarqua tout de suite que Ivy était agenouillé à terre, mal en point puis se fut le neko noir dans les bras de Eliorus qu'il tenait en joug. Haku avait la bouche sèche, et pâteuse. Il prit une inspiration tremblante, et de toute l'autorité qu'il avait hérité de son père ordonna au gardien.

-Lâche le! C'est un innocent.


Certes, les jeunes gens les avaient volé, mais leur vêtement, trop grand pour eux et leur air farouche lui montrait que c'était des servus errants. Et même si rien empêchait un servus d'être sans maître, il savait que ce n'était pas facile pour eux. La faim et la peur était toujours là dans leur vie. Il était aussi dans cette situation, même si ca s'améliorait un peu depuis que son frère était là. Eliorus, lui semblait il lui jeta un regard avant de reporter son attention sur son maître.

-C'est un innocent! Ils ont juste peur et faim.... Laisse le, Eliorus.

Il profita du moment de stupéfaction pour se dégager des bras du garçon et se dirigea vers lui. Il tira le neko de ses bras et s'étonna de sa maigreur. Il avait l'impression que rien qu’en lui tenant le bras, il pourrait se casser et il semblait malade. IL se tourna vers son frère.

-Laisse leur l'argent, on peut trouver autre chose, mais...(il se tourna vers le blond) Je veux récupérer le porte-monnaie.

Avec son assurance toute neuve, il fit demi tour vers le garçon.

Ivy n'avait pas eu le temps. Eliorus n'était pas le seul à bloquer certain souvenir de son protégé. Certes, ce souvenir n'était pas aussi grave, Haku n'avait pas compris ce qui se passait, et également que quelqu'un au palais avait trahi le fait que le Dominator serait sans escorte, il n'avait donc pas à payer de trop gros tributs. Haku avait revu la mise à mort de son père et maintenant qu'il était plus âgé, il en tirerait les mêmes conclusions que les gardiens et les autres en avait tiré.

Les assassins avait directement attaqué le Dominator, ils avaient su qui il était et le traitre n'avait à ce jour pas été pris. Ivy prit une profonde inspiration et le va les yeux vers Haku. Il avait l'air déterminé, ,au moins cette promesse était tout ce qui l'intéressait pour le moment. Même s'il n'était pas d'accord avec le fait d'approcher autant les petits malfrats. IL hocha la tête vers Eliorus, qui semblait partager son opinion et regarda son jeune maître tenir le neko noir contre lui pour le soutenir tandis qu'il échangeait son argent contre son porte monnaie. Ivy était sûr, son maître fera un grand Servator.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Migaru (Aï) Maximilyus
Servus - CoAdmin
avatar

Nombre de messages : 99
Age : 26
Localisation : Caché dans un arbre, en train de faire la sieste...
Date d'inscription : 13/08/2008

Feuille de personnage
Seme/Uke: Uke
Dominus/Servus de: Servus de Kyuki Nijihi
Petit ami de: Kyuki Nijihi

MessageSujet: Re: Fuites et découverte de Trésors   Dim 1 Jan - 20:34

La situation était sacrément tendue.
Kuroi était blessé, les deux gardiens étaient sur leurs gardes, et le rouquin et le platine se guettaient mutuellement, l'un visant directement le chat, l'autre en menaçant le renardeau pris en otage. Dans tous les cas, ils étaient tous soumis aux attentions insondables et mortelles des autres. Un seul faux pas, et ils pourraient le regretter...

Mais hors de question que Migaru se laisse prendre. Il avait la chance d'être tombé sur le fruit de leurs convoitise, ce serait un beau gâchis que de laisser filer cette occasion. Et il ne comptait pas non plus se laisser avoir par le dominus. Alors il ne démordis pas, et devinant sans mal leurs identité, il chercha à en savoir d'avantage en appuyant son arme sur la victime, sans lâcher le lumen du regard.
Mais à rester concentrer sur lui, il ne sentis qu'avec retard ce qui se tramait par derrière. Quand il se tourna, Kuroi était déjà aux mains des gardiens.

-Kuroi!!!


-On voulait juste manger... Juste manger... Pitié me vendez pas.

Le rouquin perdit ses moyens. Tout était aller trop vite, et qu'est-ce qu'il arrivait au noiraud? Il était complètement paniqué... Il ne savait plus qui viser, le kitsune entre ses bras, le lumen qui le ciblait toujours, ou bien le maudit gardien qui tenait son ami captif?!
Non, apparemment il avait une chance de reprendre le dessus : le renard semblait pétrifié, et son gardien en proie à un certain mal-aise.
Il brandit son coutelas vers lui en retenant toujours Haku et dardant Akitsuki et Eliorus d'un regard noir.

-Pitié... On voulait pas vous faire de mal... Juste manger... Juste manger...


-Saleté d'Anticus... qu'est-ce que vous lui avez fait?! Lâchez le immédiatement...
feula t-il, persuadé qu'ils avaient usés d'un quelconque pouvoir mental pour que le sombre ne se retrouve aussi effrayé.

-Alors relâche mon frère.
Ordonna le dominus.

Mais Migaru hésita, redoutant l'issue véritable de sa décision. Comment faire confiance à un dominus, d'autant qu'en plus de retenir Kuroi prisonnier, il le visait toujours de son révolver avec se regard indéchiffrable. Le neko grognait de la pression imposée par les yeux glace du tueur et par les suppliques douloureuses de son compagnon. Ils étaient bien plus nombreux et aptes à les capturer une fois la requête accordée, si l'anticus ne tenait pas parole, alors...

-Lâche le! C'est un innocent.

-... Quoi?...


Le félin n'y avait pas cru. La voix claire mais ferme qui avait retentit, il avait eu du mal à croire qu'il s'agissait de la petite chose blanche entre ses griffes.

-C'est un innocent! Ils ont peur et faim... Laisse le, Eliorus.

Il était complètement déboussolé. Le renard, celui-là même qu'il avait volé et menacé, il était en train de prendre leur défense...

Il ne savait plus que penser ni comment réagir. Aussi quand il se faufila délicatement hors de ses bras, il le laissa faire, toujours abasourdis. Il se posta néanmoins sur la défensive de le voir se diriger vers son ami blesser, montrant les canines et resserrant ses doigts sur son poignard en signe d'intimidation. Mais le renard se contenta de retirer Kuroi des bras du gardien, avec soin, avant de demander à son maitre.

-Laisse leur l'argent, on peut trouver autre chose, mais...

Le voyant porter à nouveau son attention sur lui, Migaru recula en sortant les griffes.

-...Je veux récupérer le porte-monnaie.

Quoi?... rien que ça?...

Le neko était tellement décontenancé par cet étrange servus qu'il lui fallu un temps avant de réagir. Il lui balança le dit porte-monnaie et tendit les bras vers Kuroi pour le soutenir à sa place.

-Kuroi, ça va aller?... Je suis désolé...
murmura t-il en jugeant l'état dans lequel il était par sa faute.

<center>_________________</center>


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chu-kazuki.deviantart.com/
Akatsuki Shinokage
Dominus
avatar

Nombre de messages : 34
Localisation : Partout ou se trouvera le Trésor...
Date d'inscription : 21/11/2009

Feuille de personnage
Seme/Uke: Seme
Dominus/Servus de: Haku Shiroi
Petit ami de: Haku Shiroi

MessageSujet: Re: Fuites et découverte de Trésors   Dim 1 Jan - 23:17

Si Akatsuki avait prévu ça...
Deux voleurs s'en étaient pris à eux, et de toute évidence, les deux chenapans étaient bien plus lier à eux qu'à cause de cette simple accroches. Où avaient-il put se procurer des objets qui leurs avaient manifestement appartenu? Mais la question pour l'heure était de savoir comment se sorti de là. S'il osait faire du mal à Haku, il n'aurait aucune pitié à abattre ce neko, même si ses intentions n'était initialement pas de leurs vouloir du mal. Si seulement il n'avait pas eu ce vertige, il aurait put l'arrêter avant qu'il agrippe son frère...

Mais il sentait que le neko était peu sur de son coup et en profita pour assoir son autorité. Il ne relèverait pas son arme tant que Haku ne serait pas libéré. Et une opportunité se révéla grâce à l'initiative des gardiens.
Le rouquin trop occupé à les questionner, il ne vit pas de suite son second être entravé par Ivy et Eliorus.

En effet, l'être de lumière fit comprendre à l'autre son intention d'agir et dès qu'il eut son accord, il le laissa attraper le borgne. Mais tandis qu'il comptait utiliser son pouvoir pour aveugler le chat armé, le dompteur de végétaux sembla perdre ses forces. Eliorus se jeta vers lui pour récupérer leurs prisonnier et amortir la chute de son ami, mais il ne put s'enquérir de son état et retenir l'hystérique en même temps. Il décida de garder son sens froid habituel et de maintenir le chaton d'un bras ferme autour de ses épaules, l'autre main plaquée sur ses lèvres jusqu'à ce que l'autre ne s'aperçoive de leur coup. Sa main se munie alors d'une aile de lumière caractéristique et puisa de l'énergie en se rivant vers sa tempe.

Aki lui avait noté avec étonnement la faiblesse d'Ivy et les tremblement d'Haku. Mais bien qu'il ne comprenne pas l'état du premier et qu'il pensait son maitre légitime plus à même de le comprendre et réagir en conséquent il n'interpréta la peur d'Haku que comme une panique dut au revirement de la situation. Alors décidé à mettre fin à la situation, il ordonna au neko d'un ton intransigeant.

-Ne sois pas stupide et libère le.


Son ami neutralisé, il perdait un peu plus de son emprise. Et lui, tout ce qu'il souhaitait, c'était de récupérer son frère sans plus d'accident.

Mais le prisonnier fini par se justifier en avouant ne chercher qu'a se nourrir et en suppliant qu'on... ne le vende pas?...

Aki ne perdit pas son air glacé, mais au fond de lui il fut touché. Ces neko, malgré leurs agressivité ou du moins celle du blond, essayaient avant tout de survivre. Et le comportement du noir laissait filtrait la dureté de leur vie...

-Saleté d'Anticus... qu'est-ce que vous lui avez fait?! Lâchez le immédiatement...


-Alors relâche mon frère.


Ça aurait été beaucoup plus facile si celui-ci était moins farouche. Mais Haku toujours entre ses pattes et surtout sa lame, il ne pouvait pas baisser sa garde. Si le captif lui paraissait moins dangereux, il avait un doute sur les intention du roux. Il avait l'air de les rechercher, et lui permettre une échappatoire alors qu'il semblait vouloir les capturer serait une folie à ne pas tenter. Surtout vu qu'Ivy semblait mal en point, ça leur faisait une aide en moins...

-Lâche le! C'est un innocent.


Le visage froid d'Akatsuki se mue en une vive expression de surprise. Il avait réagit soudain avec une telle prestance... c'était exactement comme lorsque à l'auberge d'Erebe, il avait tenu tête à son père et après l'avoir éliminé avait clamé le droit légitime du lumen à devenir leurs dominus à tous. Haku avait à nouveau revêtu cette aura princière, éclatante d'autorité et de justice.

Eliorus aussi s'était surpris bien que n'en laissant rien paraitre. Il avait également reconnu quelque chose chez le plus jeune, il avait la vague impression de connaître cette aura. Il chercha à savoir dans les yeux de son maitre s'il devait ou non accéder à la requête du servus.

-C'est un innocent! Ils ont juste peur et faim... Laisse le, Eliorus.


Aki fini par hocher de la tête à son esprit et baisser son arme une fois Haku hors de portée du neko. Il le laissa faire, surveillant simplement le chat et admirant son acte. Une fois encore il faisait preuve d'une clémence inouïe... Ça n'était pas tant qu'il finisse par leur accorder la liberté, lui aussi aurait fini par les relâcher si le blond c'était calmé. C'est plutôt qu'il ne semblait lire en lui aucune rancœur... comme si son cœur pur pouvait pardonner la moindre faute et comprendre les moindres intentions...
Oui, son jeune frère était bien le fruit du grand Nehiamel réputé pour sa grande justesse.

Il prit le faible dans ses bras et se tourna vers lui.

-Laisse leur l'argent, on peut trouver autre chose, mais... Je veux récupérer le porte-monnaie.


Leurs laisser l'argent?... Il trouva ses paroles généreuses, mais il n'était pas certain que l'idée soit nécessairement bonne pour eux. Même s'il s'engageait à leur trouver de quoi manger et se nourrir, ils avaient la chance de pouvoir vivre convenablement pour l'instant. Il fut par contre touché par ce que laissa entendre sa dernière demande. Le porte monnaie... Il venait tout juste de lui offrir, pourtant... est-ce que ça laissait entendre qu'il s'y était attaché parce que c'était un cadeau?...

Une fois ses bras libérés, Eliorus alla soutenir Ivy. Même si son visage restait de marbre, son mal-aise l'avait bien plus inquiété qu'on ne pouvait le croire.

Le lumen rangea son arme et s'approcha d'eux, malgré le feulement du blond. Il ne pris d'ailleurs pas en compte sa menace et approcha sa main du plus sombre avant d'expliquer.

-Il est blessé. Je suis lumen, je peux le guérir. Laisse moi y jeter un œil.


Mais sa méfiance semblait sans borne. Alors il se redressa et soupira.

-Venez avec nous. J'ai de l'argent, je peux vous payer de quoi manger.

Il avait bien pris la demande de son frère en compte, mais il avait une raison de ne pas vouloir leur donner directement de l'argent.

-Ça n'est pas un piège. Vous avez libéré mon frère, je suis un homme de parole, je ne compte pas vous faire de mal. Je veux juste vous permettre de vous nourrir et à ton ami de reprendre des forces.


Il avait l'impression que le roux n'était pas près de lui accorder sa confiance, aussi d'un regard il demanda à Haku d'essayer de le convaincre. Il avait déjà réussi à lui échapper avec calme, il saurait sans doute l'apaiser.
Une fois Ivy retrouvé ses esprits et de sa force, Eliorus rejoint son maitre. Il patienta jusqu'à connaître les directives à suivre. Dès que les chats furent enfin d'accord, il s'engagea hors de la ruelle en ramenant doucement Haku vers lui. Il jeta un œil aux neko juste derrière eux et surveillés par les gardiens au cas où le plus fou déciderait de les attaquer et se pencha à l'oreille du renardeau.

-Haku, écoute moi. Mon but n'est pas de les faire dépendre de nous en refusant de leur donner de l'argent. Mais l'un d'eux est blessé et manifestement, l'autre encore trop méfiant pour me laisser m'en charger. Je sais parfaitement qu'ils préfèreraient que je leur laisse de quoi se payer eux-même des soins, seulement tu as conscience comme moi de l'injustice qui règne. Au vu de leur rangs de neko errants, il n'est pas dit que l'on accepterait de les soigner ou les nourrir, quand bien même aurait-il de l'argent. Et... je crains qu'on ne leurs fasse du mal dans leurs états. Affamés et blessés, ce sont des proies faciles pour des dominus avides. Alors je préfère me faire passer pour leurs maitre et leurs offrir un logement et un traitement décent le temps que le brun se remette de sa blessure. Ensuite je les laisseraient partir.

Il jeta a nouveau un œil derrière lui. Le neko semblait peiner à porter son ami.

-Haku... tu veux bien aller l'aider s'il te plait?... Si c'est moi, il risque encore de sortir les griffes.


Sur ce, il se dirigèrent vers une auberge ou se poser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haku Shiro
Servus
avatar

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Seme/Uke: uke
Dominus/Servus de: Akatsuki Shinokage ^w^
Petit ami de: ....:$

MessageSujet: Re: Fuites et découverte de Trésors   Lun 2 Jan - 19:47

Haku ferma les yeux, en proie à ses souvenirs. Il avait complètement oublié cet épisode du passé. Mais cela allait changer. Il voulait respecter toutes les promesses qu'il avait fait à son père, il avait déjà cru avoir échoué à l'une d'entre elle: ne pas avoir de sang sur les mains. Il allait donc redoubler d'ardeur pour ne pas se parjurer une fois encore.

La première chose qu'il devait faire, c'était déjà de mettre en surtout le neko noir qui semblait mal en point. Haku avait déjà vu ce genre d’hystérie chez certaine personne. Les gens qui sortait d'un profond traumatisme. Il ne savait pas ce qui l'avait déclenché ici, mais au fond ce n'était pas grave pour le moment. Ordonnant à Eliorus de le laisser partir, il se libéra de l'étreinte du second pour aider le neko noir à marcher. Il ne semblait pas tenir sur ses jambes. Avant de revenir sur ses pas pour réclamer son dû. C'était le premier cadeau de son frère et il comptait le garder pour le restant de ses jours.

Ivy tenta tant bien que mal de rester sur ses deux jambes. Ce n'était pas difficile au fond, ce qui l'était par contre, c'était de ne pas s'écrouler sous la migraine atroce, heureusement Haku ne semblait pas souffrir de ces maux. IL s'en sortait même avec une assurance princière qui le fit sourire. Il ne cracha donc pas sur l'assistance de l'autre gardien, même s'il aurait préféré ne pas afficher sa faiblesse.

Haku confia on fardeau et s'approcha de son frère pour lui montre que tout aller bien. Mais celui ci s'approcha devant le neko pour proposer ses services.

Haku voyait bien le problème. Il s’était retrouvé dans la même situation lui aussi. Ils avaient peur du Dominus qu'incarnait son frère. Aussi il prit le bras de son frère pour s'y pendre et sourit d'un air confiant aux autres pour leur montrer qu'il n'y avait pas de problème.

-Il est blessé. Je suis lumen, je peux le guérir. Laisse moi y jeter un œil. Venez avec nous. J'ai de l'argent, je peux vous payer de quoi manger. Ça n'est pas un piège. Vous avez libéré mon frère, je suis un homme de parole, je ne compte pas vous faire de mal. Je veux juste vous permettre de vous nourrir et à ton ami de reprendre des forces.

Haku répondit à son frère par un hochement de tête au coup d'oeil discret.

-Il ne te fait pas confiance car ce sont des servus, ils ont faim donc faible, l'un d'eux est blessé, ils sont en infériorité numérique et tu es un dominus. Zone libre ne veut pas dire qu'on soit libre. Qu'on soit un servus attaché à un dominus ou pas, il y a plus de risque ici de se retrouver capturé, ou vendu sur le marché noir. C'est de ça dont je te parlais. Ils ne te suivront pas, même s'ils savent que je suis ton servus. En fait c'est même pire parce que je ressemble à une peluche et que ce sont des nekos, certains dominus font collection de gens comme nous.... J'ai vu un dominus qui avait 100 esclaves, tous des okamis! Et certains étaient même des dominus.

Il réprima un frisson et se tourna vers les nekos.

-Je m'appelle Haku Shiro, servus archer anticus et Kitsune et voici mon gardien Ivy, Maître des végétaux. Lui c'est Eliorus, gardien de Lumière, et mon frère, mon dominus, tireur anticus et Lumen, Akatsuki. Nous ne nous voulons vraiment aucun mal.. Sinon, Eli et Ivy vous aurait déjà fait ça. Croyais moi. On va vous amener dans un e auberge et vous pourrez choisir def aire ce que vous voulez, y entrez ou pas. SInon vous avez mon argent et vous pouvez tout simplement faire demi tour et partir...

Haku laissa planer sa dernière phrase. Il était peut être qu'un bébé quand il avait assisté au débat de son père, mais il se souvenait avec quel aisance il parlait. Et il avait appris à le reproduire. Souvent, une phrase bien tourné était plus efficace contre un dominus mal intentionné que la violence.Il fit donc demi tour, toujours accroché au bras de son frère quand celui ci se pencha par dessus son épaule pour lui murmurer à l'oreille. Il savait qu'ils étaient derrière, mais si son frère se mettait à lui chuchoter à l'oreille ils allaient penser qu'il leur voulait du mal.

-Haku, écoute moi. Mon but n'est pas de les faire dépendre de nous en refusant de leur donner de l'argent. Mais l'un d'eux est blessé et manifestement, l'autre encore trop méfiant pour me laisser m'en charger. Je sais parfaitement qu'ils préfèreraient que je leur laisse de quoi se payer eux-même des soins, seulement tu as conscience comme moi de l'injustice qui règne. Au vu de leur rangs de neko errants, il n'est pas dit que l'on accepterait de les soigner ou les nourrir, quand bien même aurait-il de l'argent. Et... je crains qu'on ne leurs fasse du mal dans leurs états. Affamés et blessés, ce sont des proies faciles pour des dominus avides. Alors je préfère me faire passer pour leurs maitre et leurs offrir un logement et un traitement décent le temps que le brun se remette de sa blessure. Ensuite je les laisseraient partir. Haku... tu veux bien aller l'aider s'il te plait?... Si c'est moi, il risque encore de sortir les griffes.

IL se tourna vers les nekos et sourit

-Mon frère veut que je t'aide à porter ton ami. Et il veut que vous nous suiviez parce que comme ça vous n'aurez pas à craindre qu'un dominus veuille s'en prendre a vous. Tu comprends. Si tu ne lui fais pas confiance, je resterais à côté de toi, comme ça tu pourras toujours te venger sur moi.

Ivy s'apprêta à rétorquer qu'il en était hors de question, mais un regard de son maître le fit se taire. Il n'aimait pas le mettre en danger, même s'il était d'accord que son frère ne risquerait rien mais ça ne voulait pas dire que les deux autres seraient du même avis. IL fi un compromis, il se rapprocha un peu mais c'est tout et laissa les servus s'accrochaient les uns aux autres pour se soutenir.

Haku remarqua quelque chose sur un stand. Il demanda à l'autre de le soutenir, le temps de s'éloigner et revint avec son achat. Il le montrerait aux nekos plus tard. Il savait que ça pouvait être utile. Ils continuèrent leur chemin mais Haku demanda de nouveau à s'arrêter. Cette fois, il acheta un sac, quelques vêtements qu'il jugeait être à la tailles de servus. Ca aussi il ne leur donnerait qu'arriver à l'auberge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroi Namida
Servus - Admin
avatar

Nombre de messages : 255
Age : 26
Date d'inscription : 16/06/2008

Feuille de personnage
Seme/Uke: Uke
Dominus/Servus de: Kyran Sorrow
Petit ami de: Kyran Sorrow

MessageSujet: Re: Fuites et découverte de Trésors   Mer 4 Jan - 0:13

C'était une mauvaise idée. Il l'avait su et maintenant ils n'avaient plus qu'à regretter leur geste. Avant qu'il n'ait eu le temps de dire "Ne fais pas ça" Migaru avait piégé le renard et lui se retrouvait en proie aux deux gardiens. Foutu journée. Maintenant, en proie à son délire, il revivait son passé. La peur d’être battue, et violé, celle de se faire tuer ou revendre. Son père l'avait déjà menacé de ça. Même si la vie avec son père était difficile, il savait très bien que d'autre serait encore plus cruel, et si ce n'était pas ça, Kuroi ne voulait pas finir comme son père, se vendre à chaque personne que l'on croise pour finir par mourir dans le coin d'une ruelle sans rien pouvoir y changer. Enfin, il a déjà fait, mais de son propre chef. AU moins, durant sa captivité, il ne couchait qu'avec les gens qu'il connaissait, des servus se retrouvant dans la même galère, ou même le dominus qu'était son père.

Il ne fit pas réellement attention à ce qu'il se passait, il sentit juste l'étreinte qui l'entouré se modifiait. Plus douce, plus délicate. Plus réconfortante. Il se calma un peu, il se sentit de nouveau changer de bras et se retrouva avec la voix de Migaru à son oreille.

-Kuroi, ça va aller?... Je suis désolé...

S'il en avait eu la force, Kuroi aurait rit. Un rire nerveux. IL ne savait pas qui le tenait après, mais c'était comme si toute la peine du monde avait disparu. Comme s'il pouvait se rouler dans le parfum étrange qui avait émanait du corps sous lui. Enfin, d'une voix rendue rauque par ses cris il murmura.

-Je t'avais bien dit que c'était pas une bonne idée.

Il esquissa un pâle sourire. Son ventre lui faisait mal, il se sentait encore faible du poison, mais à part ça il allait bien, maintenant qu'il avait repris conscience de où et quand il était. IL ouvrit un œil craintif, entre temps, il avait reposé les pieds par terre, Migaru le portait d'un côté, de l'autre et bien... De l'autre c'était le renard qui l'aidait. Il le regarda s'éloigna puis revenir. Et referma les yeux, il devait tenir tout seul. Il repoussa doucement les deux servus.

Il était Kuroi Namida, il avait grandi dans la rue, avait déjà tout les pièges des Dominus. Il ne pouvait pas se reposer ainsi sur un inconnu et la seule personne qui partageait son malheur depuis longtemps.

-Je peux marcher tout seul.

Du moins il le croyait. Il réussit à faire un pas avant de trébucher. Mais ne tomba pas. Un bon début se dit il avant de recommencer. Il réussit donc à traverser le marché en traînant la patte certes, mais seul. Il jeta un œil derrière lui. IL n'avait pas trop compris ce qu'il se passait, mais Migaru semblait les suivre de sa propre initiative. Ça devait aller alors. Derrière lui les deux gardiens les suivaient docilement et silencieusement. Celui tout bardé de cuir avait l'air hostile, mais il ne semblait pas vouloir leur faire de mal. Quand à l'autre et bien... IL semblait complètement indifférent. Il n'avait jamais rencontré de Gardiens... Il les imaginait plus... Disons comme celui de lumière, évanescent.

Son examen fait, il jeta un coup d’œil discret sur le Renard qui continuait à faire des arrêts à des stands pour revenir en cachant ses achats. IL avait l'air en bonne santé, ce qui ne voulait pas dire qu'il était bien traité, mais semblait heureux de son sort en tout cas. Et ça, ça changeait tout. Son Dominus s'occupait bien de lui, il avait même l'air de l'aimait.

Ils arrivèrent à une petite auberge, simple et qui ne paye pas de mine. Alors qu'ils y entraient tous, Migaru et lui restèrent en arrière. Pouvait il leur faire confiance? Y aller sans risquer de ne pouvoir ressortir qu'avec des chaînes où les pieds devant? Il interrogea son comparse du regard. Il avait été plus ou moins inconscient et ne savait donc pas trop l'enjeu.

Finalement ils entrèrent. En espérant pouvoir ressortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkworld.forumsactifs.net
Migaru (Aï) Maximilyus
Servus - CoAdmin
avatar

Nombre de messages : 99
Age : 26
Localisation : Caché dans un arbre, en train de faire la sieste...
Date d'inscription : 13/08/2008

Feuille de personnage
Seme/Uke: Uke
Dominus/Servus de: Servus de Kyuki Nijihi
Petit ami de: Kyuki Nijihi

MessageSujet: Re: Fuites et découverte de Trésors   Dim 15 Jan - 5:06

Migaru avait perdu la possibilité de faire des présumés Trésors sa possession. Néanmoins, il fut rassuré sur un point. Kuroi lui avait été rendu sans plus de mal. Il le tenait entre ses bras, inquiet de sa crise conjugué à l'état de son épaule et les échos de leurs précédents sévices, qu'un souffle lui parvint.

-Je t'avais bien dit que c'était pas une bonne idée.


Migaru sentit comme une épine s'enfoncer en lui. Une épine qui porte le nom de Reproche et qui imprègne du poison de la Honte et la Culpabilité. Il se mordit la lèvre inférieure en baissant les yeux.

Il releva immédiatement ses larges yeux d'azur à l'approche du dominus.
Le chat cracha méchamment en se refermant un peu plus sur le neko et faisant le dos rond. Il donna un coup de patte quand l'autre eu l'idée d'approcher sa main, mais il ne semblait pas plus impressionné.

-Ne le touchez pas!!!

-Il est blessé. Je suis lumen, je peux le guérir. Laisse moi y jeter un œil.


Pour toute réponse il émit un long et profond miaulement qui n'invitait pas à insister. Alors le lumen se fit plus raisonnable et s'éloigna en leur proposant seulement de les nourrir, loger et soigner. Ça n'inspirait pas plus de confiance au roux. Il s'était déjà fait salement avoir par de belles paroles et un sourire charmant. Il ne s'y laisserait plus prendre...
Mais ce renard blanc sans qui ils seraient toujours en pleine querelle s'accrocha joyeusement au bras du plus grand, sans aucune peur ni autre intention que de les rassurer. Le neko ne su s'il pouvait se fier à lui ou non... rien ne garantissait que le kitsune ne soit une espèce de sbire du dominus et que sa bonté sois factice dans le but de mieux les attraper...

Il l'écouta malgré tout sans plus feuler quand il pris la parole.

-Je m'appelle Haku Shiro, servus archer anticus et Kitsune et voici mon gardien Ivy, Maître des végétaux. Lui c'est Eliorus, gardien de Lumière, et mon frère, mon dominus, tireur anticus et Lumen, Akatsuki. Nous ne vous voulons vraiment aucun mal.. Sinon, Eli et Ivy vous aurait déjà fait ça. Croyez moi. On va vous amener dans une auberge et vous pourrez choisir de faire ce que vous voulez, y entrez ou pas.


A chaque présentations, ses yeux de fauve se posaient vivement sur les concernés. Il plissa les yeux d'un air suspect en resserrant Kuroi contre lui quand il répéta ne leur vouloir aucun mal. Il ne pouvait pas encore baisser son offensive. Mais il se détendit imperceptiblement quand on leur assura qu'ils auraient le choix de les suivre ou non arrivés à l'auberge. Il posa un regard plus froid sur le dominus. Au moins son servus avait eu la décence de faire les présentations et leur promettre la liberté, lui.

-... Sinon vous avez mon argent et vous pouvez tout simplement faire demi tour et partir...


Migaru laissa ses azurites valser d'un œil du renard à l'autre pour déceler la vérité, avant de finalement se poser sur le corps blessé qu'il entourait fermement pour ne pas qu'il faillisse et assez délicatement pour ne pas lui faire plus de mal.
Kuroi n'était pas bien. Depuis leur rencontre, il avait trop accumuler de chocs, autant physiques que manteaux. Il avait sérieusement besoin de repos... un véritable repos. Et puis leur chasse ne les avaient pas conduit à chiper le moindre aliment. Ils devaient manger...

Il positionna le brun sur son dos, et une fois en place il se redressa face à la petite bande.
Il ne dit rien mais les défia du regard. D'un air qui signifiait clairement qu'il les suivrait, mais qu'il ne comptait ni se soumettre à un quelconque ordre, ni même un conseil. Il était le seul maitre de ses décisions.

Et puis, il avait peut-être décidé d'écouter cette petite voix qui lui confiait que le renard n'était pas mauvais. Il avait peur de se tromper encore, d'autant que le dominus lui, lui paraissait bien dangereux même s'il en avait pas l'air. Mais de toute façon, s'ils avaient une chance de pouvoir être nourrit... ne serait-ce pour Kuroi, il devait prendre le risque.

Le dominus et son servus s'engagèrent hors de la ruelle. Alors il les suivit, précédé des gardiens. Le dominus voulait surement garder un oeil sur lui. Pourtant il devait bien avouer qu'avec son ami sur le dos il n'était pas certain de pouvoir réagir pour leur faire quoi que ce soit. Qu'importe...

Il portait le noiraud en le faisant parfois tressauter pour le réinstaller quand il le sentait glisser. Il se refuserait à le montrer, il n'empêche qu'il était épuiser. La faim le tiraillait, et leur accroche, même si elle n'avait pas était très mouvementée, n'en avait pas moins était pénible. Il leva les yeux en ralentissant le pas à l'arrivée du renard polaire. Il recula en notant le temps qu'il lui faudrait pour saisir le poignard à sa ceinture sans faire tomber Kuroi si besoin...

-Mon frère veut que je t'aide à porter ton ami. Et il veut que vous nous suiviez parce que comme ça vous n'aurez pas à craindre qu'un dominus veuille s'en prendre a vous. Tu comprends. Si tu ne lui fais pas confiance, je resterais à côté de toi, comme ça tu pourras toujours te venger sur moi.


Migaru le sonda à nouveau avant de se détendre. Décidément... soit ce renard était bien inconscient pour proposer ainsi sa vie, soit il était au contraire un peu trop sur de lui... Non, en fait Migaru commença à admettre que cet étrange personnage soit réellement honnête avec lui même et avec eux.

-... D'accord...


Il fit doucement glisser Kuroi de son dos et laissa l'autre se saisir d'un bras pour le passer derrière son épaule. Il sentit bien le gardien se rapprocher, aussi lui jeta t-il un regard en coin pour lui faire comprendre qu'il n'avait pas intérêt à toucher à Kuroi. Lui, s'engageait à ne pas toucher au kitsune... il n'en avait plus l'intérêt.

Il marchait au même rythme que le blanc perdu dans ses réflexions, sans se faire moins attentif pour autant. Parfois, il se risquait à une observation du coin de l'œil.
C'était un petit servus, comme eux. Un kitsune. Un anticus, maitre d'un des gardiens derrière lui, commandent aux végétaux, et il était archer selon ses dires. Bizarrement, il n'avait pas l'air bien dangereux... on aurait dit une peluche sur patte. Quoique, pas un de ces servus pourri-gâté qui arbore fanfreluches et caractère de petit prince. Mais une vrai peluche, et... un vrai prince. Tout doux, mais noble et raisonnable... bah. Surement était-ce à cause du panache neigeux qui lui servait de queue. Ça avait l'air moelleux...

La queue qui se dandinait sous son regard espion remua d'avantage alors que le poids de Kuroi lui revint. Le voilà qu'il s'éloignait pour s'attarder à un stand...
Le neko souffla doucement. Allons bon... ils avaient du s'enticher d'une bande dont un servus victime des emplettes... peut-être que ce blanco était finalement juste un petit renard naïf et gâté. Mais il devait bien avouer que de tous, il était le seul pour l'instant avec qui il se sentait un peu à l'aise...
Soudain un mouvement l'alerta. Le borgne était en train de remuer.

-Kuroi, qu'est-ce que tu fais?...


-Je peux marcher tout seul...


Comme le noir insista pour rester debout sans aide, bien qu'hésitant encore un peu en le voyant trébucher, il fini par détendre ses bras pour le laisser faire. Une fois sur pied, ils reprirent route. Il veilla à marcher au même rythme pour rester à côté de lui en cas de faiblesse. Mais il résolu à détacher son regard du noir et regarder droit devant.
Il devait lui faire confiance et le respecter. Lui aussi était un neko, et sur certains points, ils se ressemblaient. Il savait ce qu'était la fierté et il n'aurait pas aimé, dans la position de son compagnon, qu'on lui impose de l'aide.

Après de nouveau arrêts, ils finirent par arriver devant l'auberge. Le dominus poussa le porte, mais Migaru comme Kuroi ne bougèrent pas.
La question se posait. Les suivre, ou reprendre seuls leur chemin? Prendre le risque de tomber dans un nouveau piège même au prix de quoi manger, ou bien accepter d'errer libre, mais pour un temps incertain et l'estomac vide?...
Son regard s'assombrit. Ils avaient déjà étaient séquestrés et violentés pour avoir chercher et accepter de l'aide. Il jeta un dernier regard au kitsune avant de le river dans celui de son ami aussi perdu que lui.

Migaru hocha de la tête à l'intention de Kuroi, en resserrant discrètement ses doigts sur le manche de son arme. Promesse qu'au moindre problème, il lui jurait d'intervenir et les sortir de là.

Sur cette acceptation, ils passèrent le seuil de l'auberge.

<center>_________________</center>


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chu-kazuki.deviantart.com/
Akatsuki Shinokage
Dominus
avatar

Nombre de messages : 34
Localisation : Partout ou se trouvera le Trésor...
Date d'inscription : 21/11/2009

Feuille de personnage
Seme/Uke: Seme
Dominus/Servus de: Haku Shiroi
Petit ami de: Haku Shiroi

MessageSujet: Re: Fuites et découverte de Trésors   Dim 15 Jan - 5:12

Akatsuki devait bien avouer ne pas y avoir été de main morte avec les neko. S'il avait vraiment blessé le noir par accident, il s'était montré intransigeant avec eux. Mais il n'aurait risquer de perdre son frère pour rien au monde. Et même si Aki aurait préféré posséder la magnanimité de son frère, il n'en avait pas moins était éduqué comme un tueur durant son enfance...

Oui, son frère était bien plus doué que lui pour leur parler. Il semblait enfin avoir réussi à les convaincre de venir avec eux. Il laissa son regard glisser du borgne et il prit la route. Il faudrait que son frère parvienne à le convaincre de le laisser l'approcher une fois a l'abri. Il devrait faire quelque chose pour sa blessure. Mais ils verraient ça plus tard, pour l'heure, le blond semblait plus fatigué qu'il ne voulait bien le laisser paraître, aussi lui demanda t-il d'aller les aider. Mais il craint de regretter et se retourna vivement aux parole du jeune prince.

-Haku!
Le gronda t-il sans méchanceté. Mais il soupira et se résigna finalement en notant la surveillance accru d'Ivy.

Qu'elle idée de se proposer comme réceptacle de vengeance en cas de traitrise?!... Il ne comptait pas les trahir, et surtout il venait juste de sortir de leurs griffes qu'il s'y jetait presque à nouveau.

Mais tout sembla bien se passer. Il marchait en avant et jetait quelques coups d'œils de temps en temps. Ils semblaient tous calmés. Connecté à Eliorus, il sentait que ce dernier ne ressentait non plus aucune menace émanant des chats. Soudain, Haku les quitta pour accourir vers un étalage. Aki avait amorcé un geste en avant, surpris de son départ, mais se ravisa en demandant simplement sans le lâcher des yeux.

-Ivy, reste avec lui s'il te plait.


Il était toujours dans son champs de vision et n'en avait visiblement pas pour longtemps, donc il ne s'en faisait pas trop. Mais il avait suffit d'un instant d'inattention pour que plus tôt les deux chenapans s'en prennent à lui. Il ne voulait certainement pas voir a se reproduire. Il se gratta l'arrière de la tête. D'ailleurs il faudrait que son cadet soit un peu moins insouciant à partir ainsi, même s'il ne s'agissait que de quelque achats.

Quand il revint, il passa un bras derrière sa nuque et le lui fit remarquer.

-Hey, ne t'échappe pas sans prévenir. Je n'ai aucune envie de te voir à nouveau dérobé... mais qu'est-ce que c'est?
Demanda t-il en haussant un sourcil et regardant son sac.

Il le laissa rejoindre les neko et reprit chemin jusqu'à l'auberge qui ne tarda pas à se dessiner parmi les autres battisses. Une fois devant, il se tourna vers son frère et leurs esprits.

-Eliorus!
L'apella t-il en lui faisant un signe de la main. Alors l'androgyne de lumière baissa la tête et se fondit en une nuée lumineuse qui alla se glisser au milieu du front du lumen. Son corps s'envellopa d'un lent éclat avant de revenir à la normale. Il sourit à son kitsune.

-Je pense qu'il sera plus économique de payer une chambre pour quatre, qu'en pense tu? Bien sur, libre à Ivy de choisir s'il veut dormir avec nous ou se fondre lui aussi.


Une fois le choix fait, il ouvrit la porte en vu d'inviter les félins à rentrer mais nota leur hésitation. Il ne les pressa pas, mais espéra qu'ils accepteraient, au moins pour que le plus sombre puisse soigner son bras. Aussi un petit sourire lui apparut à leur affirmation.

Ils entrèrent donc tous dans l'auberge dont la lourde porte de bois se referma sur leur passage.


[J'ai prévu de continuer le post dans un nouveau topic (je sais quoi écrire et qu'elles actions introduire), mais je sais pas trop quand j'aurais le temps de le taper... alors c'est comme vous voulez, soit vous attendez la suite de mes réponses, soit je me fais trop longue et vous vous impatientez trop, auquel cas hésitez pas à répondre sans m'attendre du coup! ^^ (je veux pas bloquer le RP si vous vous avez le temps pour poster)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Migaru (Aï) Maximilyus
Servus - CoAdmin
avatar

Nombre de messages : 99
Age : 26
Localisation : Caché dans un arbre, en train de faire la sieste...
Date d'inscription : 13/08/2008

Feuille de personnage
Seme/Uke: Uke
Dominus/Servus de: Servus de Kyuki Nijihi
Petit ami de: Kyuki Nijihi

MessageSujet: Re: Fuites et découverte de Trésors   Dim 22 Jan - 19:25


<center>_________________</center>


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chu-kazuki.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fuites et découverte de Trésors   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fuites et découverte de Trésors
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les chasseurs de trésors reviennent
» découverte d'un FNI: félin non identifié! (pv fely) sujet clos
» Les lieux lugubres renferment de lumineux trésors. [PV Kyrune et Yasmeen]
» Une étrange découverte
» La découverte de l'équipe Aura (privé Trecko)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark world :: Zone libre :: Centre commercial-
Sauter vers:  

Partenaires

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit